À l’occasion du concert commun de Chaoseum et Silver Dust à Montreux le 28 septembre 2019, nous sommes allés à la rencontre de ces deux groupes montants et prometteurs de la scène suisse. À chacun sa recette du succès !


Formé en 2018 seulement, vous avez déjà tourné avec Soulfly, ouvert pour Eluveitie et en ce moment pour Tarja Turunen en Russie. Pouvez-vous présenter le groupe en quelques mots et nous expliquer comment tout cela est arrivé ?
En effet le groupe est relativement jeune. Celui-ci est composé uniquement de 4 membres afin d’être plus mobile et disponible. Notre motivation est inébranlable et nous essayons de construire l’avenir de Chaoseum en permanence. Ceci explique pourquoi, après moins de 2 ans d’existence, le groupe a déjà sorti 2 albums dont 1 live et 2 tournées, ce qui faisait d’ailleurs partie de nos objectifs fixés à la création du groupe.

Votre premier album First step to Hell est sorti peu de temps après la création du groupe, pourquoi si rapidement ?
L’objectif était de faire un premier album afin de présenter au public un show de qualité. Ceci nous a permis de bien arranger ces titres avant de les jouer sur scène.

Parlez-nous du changement de chanteur ? Pas trop difficile de défendre un album enregistré par une autre chanteuse ?
Ce sont des choses qui arrivent dans la vie d’un groupe. C’était un challenge de passer d’une voix féminine à une voix masculine, mais le défi a été relevé et accepté par le groupe comme par le public.

Stéphane Harnish

Vous êtes en pleine tournée en Russie avec Tarja Turunen, comment vous êtes-vous préparé pour ce défi ? Comment se passe l’accueil auprès de Chaoseum ?
On a beaucoup travaillé, nous avons répété au moins 1 fois avant de partir. Tarja et son équipe ainsi que le public russe se sont montrés particulièrement accueillant. C’est assez différent de ce qu’on a l’habitude de vivre. Nous en sommes très contents.

Un album live tiré de votre concert en première partie d’Eluveitie aux Docks de Lausanne sort dans quelques jours, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
Nous sommes impatients de pouvoir vous présenter cet album et de pouvoir vous partager ce beau moment que nous avons vécu ce soir-là aux Docks de Lausanne. Sur cet album nous retrouvons vraiment l’énergie du groupe sur scène.

Un album, un live, deux tournées internationales, quels sont vos projets pour 2020 ?
Un deuxième album est actuellement en cours d’écriture. Mais nous pouvons vous assurer qu’il sera très puissant! Nous n’en dirons pas plus pour le moment mais comme on dit… stay tuned.

Sur quelle scène rêvez-vous de jouer?
Le Z7 pour la Suisse et de bons festivals comme le Hellfest ou encore le Graspop.

Un mot pour les lecteurs de Daily Rock ?
Keep your Smile mother fucker !

Notre interview avec Silver Dust.

chaoseum.com