À l’occasion du concert commun de Silver Dust et Chaoseum à Montreux le 28 septembre 2019, nous sommes allés à la rencontre de ces deux groupes montants et prometteurs de la scène suisse. À chacun sa recette du succès !


House 21, c’est un album qui raconte une histoire absolument folle. Qu’est-ce qui t’as donné l’idée et t’as inspiré dans l’écriture de ce dernier album ?
[Lord Campbell, chant & guitare :] J’ai toujours adoré les albums conceptuels et l’univers de Silver Dust se prête merveilleusement bien à cet exercice de composition. Une belle réussite pour une première puisque l’album s’est classé dans les Metal Charts allemand et nous allons tourner une deuxième fois ce show partout en Europe.  J’aime énormément l’univers de Tim Burton. Le côté sombre et mystique mélangé à l’humour et le côté loufoque, c’est ce que nous présentons au public et je pense que la manière inédite dont nous présentons tout cela plaît beaucoup. De plus, je viens du Jura, un fantastique canton qui regorge de légendes et d’histoires mystérieuses.

Vous avez sorti votre premier album Lost In Time l’année même de votre création. Comment avez-vous géré pour sortir aussi vite cet opus ?
Je suis le compositeur, le parolier et le créateur du groupe. J’ai un immense plaisir à créer également tous les scénarios de nos vidéos, le graphisme, les pochettes du groupe, en fait tout le visuel de Silver Dust. Tout était déjà prêt dans ma tête depuis longtemps, il fallait simplement que je puisse m’entourer de musiciens qui allaient être intéressés à tenter l’aventure. Après plusieurs années, j’ai enfin pu trouver la formation idéale, Tiny Pistol à la guitare, Kurghan à la basse (il est présent depuis le tout début du projet) et Magma à la batterie. Ces musiciens sont fantastiques, tant humainement que musicalement et l’arrivée de Magma nous a fait clairement augmenter le niveau du groupe. Magma est une véritable machine et les fans en sont dingues, c’était l’élément manquant du groupe jusqu’à l’année passée.

Depuis votre formation vous avez toujours été très actif niveau dates et tournées. Est-ce compliqué pour toi de concilier ce mode de vie avec vie privé et emploi ?
Vous avez dit quoi ? Vie privée ? Oups je ne connais plus ce mot depuis longtemps ! [Rire] Depuis le moment où j’ai compris que, dans ce métier, il ne fallait compter que sur soi-même et bien c’est là que cela a commencé à bouger. Je travaille à 100 % pour Silver Dust depuis plusieurs années. Dans le milieu musical, beaucoup trop de personnes parlent au lieu d’agir. Pour développer un groupe à l’international, il faut apprendre à faire moins de musique et apprendre à développer son côté business tout en agrandissant son carnet d’adresses. Tout part de là pour que l’on puisse ensuite pouvoir s’entourer convenablement, mais sans ce passage obligé, c’est presque impossible, personne ne viendra vous chercher ! À force de travail, j’ai justement eu la chance, dès le deuxième album, de pouvoir travailler avec Salvo Vaucher de Escudero Records ainsi qu’avec Vincent Dévaud de The Best of Underground pour le booking. Fabienne Roth est devenue notre producteur et mon bras droit et David Grillon notre producteur artistique et ingénieur du son, qui a véritablement créé le son Silver Dust. Toutes ces personnes ont compris exactement où je voulais aller et ils ont beaucoup contribué au développement du groupe et à son ascension. Beaucoup d’autres personnes ont également mis la main à la pâte !

Stéphane Harnish

Quand on pense à Silver Dust on voit tout de suite les tenues darks/goths et les shows théâtraux. Selon toi, qu’elle est l’importance d’avoir un show orchestré et visuel pour vos concerts ?
Les costumes et la projection font partie de l’univers de Silver Dust et de sa musique. Je voulais absolument mettre en scène les histoires dont je parle et le fait d’avoir des projections sur notre miroir magique renforce encore plus notre musique. Le show a reçu beaucoup d’éloges et beaucoup de personnes disent qu’ils n’ont jamais vu un spectacle pareil, c’est exactement ce que je cherchais. L’apparition sur scène de notre Dame Blanche, de la Dame en noir et de divers personnages intrigue beaucoup le spectateur. Estelle Fleury, notre actrice fait un travail fantastique depuis le début de l’aventure et elle est devenue une des images fortes du groupe.

Toujours dans le thème du show : comment vous voyez évoluer vos mises en scène dans quelques années ?
Il faut toujours innover et surprendre et c’est cela qui n’est pas facile mais j’ai encore un tas d’idées derrière la tête. Le théâtral et la mise en scène donnent toujours beaucoup de possibilités pour la création d’un show. J’aime également utiliser la technologie d’aujourd’hui, voyager entre l’ancien temps et les temps modernes. Notre univers est voué à évoluer encore et encore et c’est très motivant de ressentir cela. Plus nous grandirons, plus le show aura les moyens de se bonifier c’est certain.

Vous partez bientôt sur une énorme tournée avec Moonspell et Rotting Christ, comment appréhendez-vous cette nouvelle expérience ?
50 dates en 53 jours dans 26 pays, c’est le rêve ! Il y a une grande préparation physique et vocale à faire, tout se passe merveilleusement bien actuellement. Tourner avec deux ténors du metal, de cette trempe-là est un honneur indescriptible ! Je me vois encore acheter mon premier Hard Rock Magazine où il y avait, en couverture, Fernando Ribeiro, le chanteur de Moonspell. 20 ans plus tard, nous voilà prêt à voyager dans le même tour bus et à partager les scènes de l’Europe entière, pouvez-vous imaginer ce que je peux ressentir ? Depuis quatre ans, tout ce que nous vivons est difficile à matérialiser dans nos têtes. C’est un rêve éveillé, mais il faut continuer à évoluer et continuer à grandir, nous avons une très grande carte à jouer sur le plan international, j’en suis persuadé. Nous le ressentons fort tous les quatre ainsi que toute l’équipe de Silver Dust.

Quels sont vos prochains projets une fois cette tournée terminée ?
Je vais écrire le nouvel album dès le début de l’année 2020 et nous allons l’enregistrer courant de l’été pour ensuite le sortir en 2ème partie d’année. Nous allons également créer un set acoustique en réarrangeant spécialement plusieurs de nos morceaux favoris. Une version électro-dance de notre titre ʿThe Witches Danceʾ est prévue également en Allemagne et sera remixée par des DJ chevronnés.

Sur quelle scène rêves-tu de jouer ?
Hellfest, Wacken, Download, tout cela est notre un but et on le fera ! Beaucoup d’autres scènes dans le monde sont intéressantes, nous allons tout faire pour pouvoir y accéder. Nous avons la chance de justement avoir été programmés dans un immense festival en République Tchèque, le Masters of Rock Festival. Nous partagerons la scène avec Powerwolf, Insomnium et plein d’autres groupes internationaux, nous grandissons !

Un mot pour les lecteurs de Daily Rock ?
Nous vous attendons nombreux pour venir découvrir Silver Dust ! On vous promet quelque chose de fort, de puissant et de différent de tout ce que vous avez pu voir jusqu’à présent. Merci à tous ceux qui nous soutiennent dans cette folle aventure, on vous aime ! Merci au Daily Rock et à toutes les personnes qui y travaille, merci de faire vivre notre passion à tous à travers ce journal, longue vie!

Notre interview avec Chaoseum.

silver-dust.net