564F3191-axel-rudi-pell-game-of-sins-european-tour-2016-confirmed-image

Le ‘Game of Sins’ Tour de ARP faisait halte à Pratteln ce samedi 16 avril 2016. Interview (après le show) avec Axel, le ‘Guitar Wizard’…


Axel, ma première question, évidemment, fut-il difficile de trouver un remplaçant à un batteur tel que Mike Terrana ‘The Drummer from Hell’ ?
Non, pas vraiment. D’une part, Mike nous avait fait part bien assez tôt de ses projets en parallèle et donc de quitter le groupe. D’autre part, Bobby Rondinelli (n.d.r. ex-Rainbow, Warlock, Blue Öyster Cult, Black Sabbath, Quiet Riot, etc !) était libre. Cela s’est donc bien passé. Bobby est un batteur extraordinaire.

La politique et ce qui se passe dans le monde, est-ce que cela influence ta musique ?
Juste un peu, un petit peu. 20 % maximum. Je pense qu’assez de groupes ne parlent que des problèmes dans le monde, et cela a tendance, hélas, à rendre la musique souvent négative. Mais pourquoi pas, par exemple dans le prochain album, une chanson sur le réchauffement de la planète.

Tu écris toutes les paroles, et toutes les mélodies. Acceptes-tu des idées venant de tes musiciens ?
(L’air très sérieux) Oh non ! Je suis le Boss, they have to shut up ! Je suis le seul qui décide et qui commande! (il éclate de rire) Je déconne, bien entendu. Si tu prends les partitions de clavier, c’est le claviériste qui s’occupe du son, des arrangements. C’est logique.

Tu as ressorti d’anciens titres, que tu ne jouais plus depuis longtemps, comme par exemple « The Clown is dead » (n.d.r. Johnny la termine en rajoutant après le final « …and she’s buying a Stairway to…Switzerland ! Grandiose). Comment décides-tu la set-list ?
Ce n’est pas toujours facile. D’une part, je regarde les anciennes set-list, je regarde les album Live, ce qu’il y a dessus, puis je me base aussi d’après ce que les gens ont envie d’entendre.

A ce propos, tu as enlevé « Carousel » alors que le public adore cette chanson et que c’est un de tes plus grands tubes !
Elle est trop longue, en live. Plus de huit minutes. Il n’y avait plus la place…De plus en plus de tubes, et nous voulons absolument jouer en tout cas quatre ou cinq titres du dernier album, je le veux absolument. Raison aussi pour laquelle, à part le rappel, il n’y a plus de « Medley » (n.d.r. ‘Casbah / Masquerade Ball’ en rappel).

Tu m’avais dit avoir supprimé le solo de claviers, parce que le public le trouvait trop long…et tu l’as tout de même remis ?
Ce n’est pas un solo, c’est l’intro rallongée de « The Clown is dead » ! C’est très différent.

Tes hobbies, à part la musique ?
Conduire des voitures puissantes et rapides. Mais pas des voitures de course. Sur l’autoroute…ouh, parfois je conduis trop vite (rires). Mais en Allemagne, on peut encore ! Donc, c’est OK. En ce moment, j’ai une Audi A8.

Le plus important pour toi, dans cette tournée ?
Passer du bon temps entre nous, nous amuser, et donner du bon temps au public.

Un souhait ?
Oui, jouer encore ces 25 prochaines années !

Une chose que tu ne ferais jamais ?
Sauter depuis un building (rires).

Un dernier mot pour les fans, et pour Daily Rock ?
Venez nous voir, nous sommes vraiment un groupe fantastique ! (rires)

FICHE CD 

« Game of Sins »

Steamhammer (SPV GmbH)

www.axel-rudi-pell.de

Note : 4

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.