Le sextet originaire de Stuttgart n’a pas fini de faire parler de lui. Ces jeunes Allemands nous ont offert un ‘Aspire’ à la fin juillet qui nous a retourné les tripes et ne nous donne envie que d’une chose : pogoter positivement !


Vous vous êtes formés en 2015 et n’avez pas arrêté de tourner – comment expliquez-vous ce succès soudain ?
Robin : C’est incroyable ! On a joué avec tellement de groupes mythiques, on n’en revient toujours pas. Mais pour ne rien te cacher, on bosse comme des malades pour ce groupe, et du coup le temps et l’énergie dépensés sont enfin récompensés.

Comment vous présenter à un novice ?
Robin : Je dirais que notre son est post-hardcore, avec des touches metalcore, des refrains pop et des riffs accrocheurs. Je ne connais pas beaucoup de groupes qui font un style similaire, donc le mieux c’est de nous écouter !

‘Aspire’ est votre premier album. Quels étaient vos objectifs ?
Nyves : On n’avait pas de concept au début, mais on savait que l’on voulait transmettre nos valeurs, nos expériences, nos émotions. Chacun de nos morceaux a un message ou des lueurs d’espoirs et de motivation pour nos auditeurs, de quoi les faire avancer dans leur vie, de continuer à se battre. Enfin, c’est ce que j’espère ! (rires) Certains titres ont un aspect social, d’autres sont spirituels, mais ‘Aspire‘ véhicule un message très positif et bourré d’émotions. Ils contient tout ce que nous cherchons dans notre vie. Nous avons vécu tellement de choses ce siècle dernier, autant au niveau politique, économique, on a atteint la forme finale du capitalisme, la pollution est à son paroxysme, l’élevage est intensif… De plus en plus de gens réalisent à quel point notre consommation est grotesque, et que le matérialisme ne nous apporte pas le bonheur. Nous voulons que cette nouvelle génération découvre le vrai bonheur, et cela se fait avec un coeur et un esprit ouvert. ‘Aspire‘, c’est la réalisation que si les gens sont unis et enclins au changement, alors ils se trouveront eux-mêmes.

Cela me semble être un programme chargé ! Quelles furent vos inspirations principales ?
Nyves : On a tous des influences musicales différentes. Constantin aime le heavy des années 80, genre Wasp, Iron Maiden, Metallica, Skid Row, Robin aime le post-hardcore et ne connaît rien au heavy eighties. Je puise mes inspirations dans le metal old-school et le grunge, et ces cinq dernières années je me suis plongée dans le jazz, le vieux hip-hop, le r’n’b et le post-hardcore. Notre batteur aime le rock 80’s aussi mais il aime aussi le visual key. Et notre second guitariste est fan d’Architecs et Parkway Drive. Donc niveau son, il y a de quoi faire !

Et quid d’être une femme dans une communauté post-hardcore ?
Dans ce groupe, c’est hyper facile. Les autres membres du groupe me traitent comme un de leur frère, tout est facile. Mais de manière générale, la communauté est clairement dominée par des mecs, et j’ai parfois l’impression que les gens ne nous prennent pas au sérieux. Avoir une femme au chant clair nous différencie beaucoup et fait partie intégrante de notre image. D’après moi, cela ne devrait pas être une affaire de sexe !

Quels sont vos plans pour cette année ?
Robin : On veut jouer autant que possible, pour présenter ‘Aspire‘ au plus grand nombre de personnes. On espère pouvoir choper une grosse tournée à la fin de l’année en Europe et UK, afin de pouvoir faire de plus gros festivals en 2019 !

www.venuesofficial.com

Nom de l’album : ‘Aspire’
Label : Nuclear Blast
Note : 4,5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.