Un ʿRenaissance manʾ est quelqu’un qui s’intéresse et maîtrise plusieurs domaines notamment artistiques, un peu comme ce chanteur, multi instrumentiste, membre des 4 Y et producteur avec qui j’ai rendez-vous au Café de la Bourse, peut-être pour nous rappeler que Stevans reste une valeur sûre de la pop suisse.


En écoutant ce nouvel album Yvan, j’ai eu l’impression de voir défiler la B.O de ta vie depuis l’enfance jusqu’à maintenant, de Duran Duran à Imagine Dragons en passant par les Stereophonics.
[Yvan] J’ai grandi dans des pays comme l’Indonésie ou le Zaïre et ce que l’on recevait c’était les gros hits de l’époque : Madonna, Kool & The Gang, Michael Jackson. J’aimais le classique, le groove funk des années 80, la brit pop, le grunge, les synthés analogiques et les vraies guitares. Toutes ces influences ont été digérées donnant un mélange d’électronique et d’organique.

On sent d’ailleurs qu’il y a derrière un gros travail de studio. Comment s’est-il passé ?
‘Renaissance’ a vraiment été conçu par petites touches pendant presque trois ans.
Je compose toujours les maquettes et ensuite avec Yann Secrest nous commençons une véritable partie de ping pong pour étoffer chacune des parties. Yann Rouiller, qui produit, apporte également sa touche. Et comme je coproduis, on s’éclate vraiment avec le son et après avoir mûri tout ça, Yvan Bing s’occupe du mixage et lui permet ainsi d’acquérir son homogénéité.

Le côté plus à l’os des débuts de ta carrière mais sans retour en arrière passéiste est-il une des pistes de l’évolution de Stevans ?
À titre personnel, clairement. Mais en ce qui concerne Stevans, je veux pousser le projet électro pop jusqu’au bout avec Yann. Par la suite, on verra. J’avais adoré mon expérience il y a quelques temps avec la Fanfare du Loup ou de voir des groupes émergents comme Fabe Gryphin avec tous leurs instruments comme à la finale des Tremplins du Vernier sur Rock.

Vous revenez d’une tournée en Chine. Stevans est un groupe de live par excellence.
Merci, on adore être sur scène. J’ai vraiment toujours le feu car c’est une passion qui ne s’éteint jamais chez moi. Que soit devant des milliers de personnes lors de festivals au Vietnam ou dans des petits clubs de Suisse allemande, j’aime ce que je fais et d’avoir le sentiment de créer et que ça progresse. Et effectivement on a des projets intéressants en Chine par exemple.

Et si 3 groupes pouvaient reprendre 3 chansons de ‘Renaissance’, lesquels seraient-ce et pour quelles chansons ?
Facile ! Michael Jackson pour ‘The get down’ parce que la chanson est un hommage à Thriller. Coldplay pour ‘Catch me’ et Fred Astaire reviendrait faire des claquettes sur…’Fred Astaire’. [FS]

stevans.net

FICHE CD 
Renaissance
Autoprod.
3.5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.