in_flames_dvd_news_daily_rock

In Flames revient avec un douzième album studio, ‘Battles’. Rencontre avec le mystérieux Anders Fridén, compositeur de la formation suédoise.

Ce qui est génial avec in Flames, c’est qu’il y a une surprise dans chaque album. Dans quelle direction vous dirigez-vous cette fois-ci ?
Je ne sais pas (rires) ! Je ne pense pas en termes de direction. La seule chose sur laquelle on se focalise, c’est de créer de bonnes mélodies. Il y a parfois un bon nombre d’années qui séparent chaque album, donc ils sont très différents les uns des autres. Personnellement je suis très content de cet album, on a énormément de plaisir à jouer ces morceaux en live, après je ne peux pas contrôler le ressentiment des fans.

J’ai pu entendre des chœurs d’enfants dans certains refrains.
En fait ce sont des filles de 20 ans ! On voulait ça particulièrement sur ‘The Truth’, pour symboliser l’enfance. Les enfants sont les êtres humains les plus honnêtes de notre monde, jusqu’à ce que la société leur assigne une identité quelconque. On ne devrait jamais oublier ce qu’on était à l’origine. J’ai eu cette idée grâce à ‘The Wall’ de Pink Floyd. Je me suis intéressé à la façon dont ils utilisent des chœurs d’enfants pour symboliser les écoliers allant à l’encontre du professeur et de l’autorité en général. Voilà le sens derrière les paroles de ‘The Truth’ : ‘Nous sommes la vérité qui fait le plus mal’. L’autre raison à l’utilisation de ces chœurs est qu’on trouvait qu’ils se mélangeaient très bien avec ma voix. C’est la première fois qu’on le fait et ça marche bien.

Il y a des thématiques qui ressortent souvent : la recherche de sa propre identité, l’absurdité du travail abrutissant et de la vie centrée sur l’argent, et le sens d’une existence remplie de souffrance.
Les thèmes dont je parle se rapportent souvent aux sentiments qu’on doit gérer pour pouvoir exister dans notre société actuelle. Plus récemment, j’ai écrit sur les combats intérieurs que l’on peut mener, sur le fait d’avoir un certain équilibre intérieur pour être capable de se projeter dans le futur et dans le monde qui nous entoure. Je préfère largement écrire ce genre de paroles qui mettent des mots sur mes pensées que d’écrire sur des sujets politiques ou parler de dragons ! Ce n’est pas vraiment mon truc, d’autres personnes le font bien mieux que moi. Je préfère parler des êtres humains, car je tire mon inspiration de gens que je rencontre dans la vraie vie ou sur lesquels je lis.

www.inflames.com

 

FICHE CD
Nom de l’album : ‘Battles’
Label : Nuclear Blast
Note : 4/5

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.