Le Festivoix de Trois-Rivières est un festival multi génération car comme pour Tintin, c’est pour les 7 à 77 ans et même plus voir moins. Il y en a pour tout les goûts et de tous styles différents.

Le succès du festival n’est plus à faire et tout le monde attend à chaque début d’année la sortie de la programmation pour se jeter sur les billets et se faire son horaire afin de ne rien manquer. Cette année notre passage au Festivoix fut bref mais intense. Le 29 joints, c’était la venue très attendue du trio B-Real, Sen Gog et DJ Muggs aux platines qui sont plus connus sous le nom de Cypress Hill. Le groupe a fait dans le classique et la foule qui était nombreuse à s’être amassé devant la grande scène était là pour entendre les hits. Dr.Greenthumb, Lowrider, Insane In The Brain ou encore (Rock) Superstar. La pluie s’était arrêtée peu avant le début du show et il flottait une bonne odeur de cannabis un peu partout. Les Américains ont donné un excellent show et tout le monde est réparti avec le sourire.

À noter que c’est le duo Snotty Nose Rez Kids qui se chargeait de la transmission de témoin avec Cypress Hill. Originaire de la réserve des premières Nations de Kitamaat en Colombie-Britannique. Le groupe a parfaitement rempli sa mission. La Montréalaise Naya Ali quant à elle avait l’honneur de lancer cette soirée.

Pour notre dernière soirée, celle du 4 juillet, la météo a été du côté des festivaliers. À peine arrivé sur le site, un petit tour des scènes pour y voir Trudy qui présentait son premier album intitulé Go Solo et son beau Mélange de Country Rock. Ensuite, direction la scène du monastère pour y Martin Fontaine et son groupe qui on mit une grosse ambiance par le nombreux public présent.

Le gros de la soirée se déroulait aux abords du fleuve et sa grande scène. Tout a débuté avec Marilyne Léonard qui est la révélation 2023-2024 de Radio Canada. Tout au long du temps qui leur étaient impartis, Marilyne et son groupe ont délivré une excellente performance. Un artiste à découvrir absolument. La soirée s’est terminé en apothéose avec Charlotte Cardin. La foule n’a cessé de chanter tout au long du spectacle. Une soirée qui va rester dans les mémoires du festival et des personnes présente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.