14364827_10210780450134474_2636710273652998334_n

Les Valaisans dans la lune !

Voilà déjà vingt ans que cet album mythique et révolutionnaire a vu le jour. En effet, même si une amorce avait été effectuée sur ‘Ceremony Of Opposites’ et sur l’EP ‘Rebellion’, c’est avec ce disque que les samples et surtout la boite à rythme ont décidé de se fondre au metal extrême qui générera une foultitude de disques incroyables à la fin des 90’s. On citera entre autres le génial ‘Sin/Pecado’ de Moonspell, le très depechemodesque ‘Host’ de Paradise Lost et le ‘A Deeper Kind Of Slumber’ complètement halluciné de Tiamat. Bref, comme l’avaient fait Hellhammer/Celtic Frost et Coroner par le passé, c’est une fois de plus la Suisse qui se voit projetée sur le devant de la scène metal internationale. Et si quelques puristes fans de true black norvégiens crient au loup, la presse sera unanime en encensant ce ‘Passage’ sorti du génial cerveau des frères Xy et Vorph.

‘Born Under Saturn, sur terre rappeler dieu’

Cette phrase tirée du titre ‘Born Under Saturn’ résume bien cet album tant celui-ci semble être intemporel. Même si les trois disques suivants ‘Eternal’, ‘Reign Of Light’, et ‘Solar Soul’ sont des chefs d’œuvre, ‘Passage’ possède ce petit plus qui fait de lui une pierre angulaire du metal. Le mélange majestueux des claviers et des rythmes militaires qui rappellent parfois un Laibach transportent l’auditeur dans un maelstrom d’émotions. Chaque titre est un petit univers en lui-même, que ce soit le martial ‘Shining Kingdom’, le tribal ‘Jupiterian Vibes’, le langoureux ‘Moonskin’ ou le presque technoide ‘The Ones Who Cames Before’. J’ai toujours pensé que deux critères faisaient un grand album : premièrement ne pas avoir l’impression d’écouter en boucle douze fois le même titre (désolé pour les fans de Motörhead et Slayer) et deuxièmement de toujours garder une certaine ligne conductrice servant à unifier l’album (désolé pour les fans de Waltari et de Die Apokalyptischen Reiter). Bref, vous l’aurez compris, ‘Passage’ transcende ces deux aspects et se place au panthéon des albums mythiques à posséder absolument dans sa discothèque.

Ancien line-up avec Kaos (guitare), Xy (batterie/claviers), Vorph (chant/guitare) et Mas (basse)

The Ones Who Cames After

Si les Valaisans d’Alastis (et amis des membres de Samael) ont commencé plus ou moins en même temps, ceux-ci n’ont jamais eu la reconnaissance internationale de leurs ainés. Pourtant leurs deux derniers disques ‘Revenge’ et ‘Unity’ sont d’excellente qualité et auraient mérité d’avoir beaucoup plus de succès. À Genève, c’est Rain formé du tout jeune Drop (actuellement bassiste de Samael) et de votre serviteur qui suivront les traces des maitres avec trois albums à leur actif. Enfin nous citerons Nightshade devenus par la suite Xicon pour terminer cette liste de groupes romands influencés par Samael. Il y en a évidemment bien d’autres mais le but n’est pas ici d’en faire une liste longue comme le bras, et pour les intéressés une petite recherche Google suffira.

 

Pour conclure

Vous l’aurez compris après ce petit essai dithyrambique, ‘Passage’ reste et restera à jamais le témoin d’un âge d’or du metal sombre et industriel. Si certains groupes du genre sortent toujours de superbes œuvres (je ne saurais que vous suggérer le dernier MoonspellExtinct’), beaucoup se sont malheureusement perdus en route et comme partout, le renouvellement se fait toujours attendre. Je ne peux donc que vous conseiller de courir écouter ce disque si vous ne le connaissez pas, et pour les autres, le réécouter afin de dignement célébrer ces vingt ans de bonheur !

 

Pour compléter notre article, voici en exclusivité pour Daily Rock les impressions des deux membres fondateurs du groupe Xy et Vorph, ainsi que celles des guitaristes et bassistes actuels Mak (ex-Sludge) et Drop (ex-Sybreed, ex-Rain, MXD).

Auteur: Mika

Line-up actuel avec Vorph (chant/guitare), Xy (batterie, claviers), Drop (basse) et Mak (guitare)

Line-up actuel avec Vorph (chant/guitare), Xy (batterie, claviers), Drop (basse) et Mak (guitare)

Vorph (chant/guitare)

L’enregistrement de ‘Passage’ a été intense ! Nous avions trois semaines au Woodhouse studios pour seize morceaux mix compris. Onze figurent sur l’album et les autres sur le mini ‘Exodus’. Dont une journée complète qui a servi de listening session pour la presse spécialisée et une autre partiellement utilisée pour filmer une sorte de making off. Nous sommes tout de même parvenus à finir dans les délais et Xy et Waldemar ont même trouvé le temps de composer un morceau le dernier jour – ‘From Malkuth To Kether’ qui est une variation de la fin du titre ‘Son Of Earth’ tiré de l’album précédent.

La grande partie du travail avait été faite en amont durant la pré-production (c’était la première fois que nous faisions une pré-production et que quelqu’un intervenait avant que les morceaux soient complètement terminés). Je me souviens également que nous avions passé pas mal de temps à travailler la ligne de voix pour ‘Moonskin’, d’ailleurs sur certains passages on entend encore la voix pilote que Waldemar avait posée.

La première semaine nous logions à Dortmund juste au-dessus d’un club de bikers mais on a fini par répondre positivement à l’invitation de Waldemar et nous avons finalement squatté son salon pour le reste de notre séjour.

XY (claviers, machines, batterie)

Passage’ fut une période de transition, de changements et de challenge et également notre première modification de ‘line-up’ depuis les débuts du groupe. Une volonté de repousser nos limites et de prendre des risques. Des éléments que je retrouve d’ailleurs aujourd’hui avant la sortie de notre dixième album. Concernant les souvenirs de l’enregistrement, nous avions fait le voyage à Dormtund en voiture et ce fut notre troisième session au Woodhouse Studios (après ‘Ceremony Of Opposites’ et ‘Rebellion’). Nous avions aussi une nouvelle approche pour les prises de son, sachant que la batterie était synchronisée ‘en direct’ au reste (seul une piste batterie ‘pilote, droite/gauche’ figure sur les bandes originales). Beaucoup de travail en amont aussi (première pré-production), afin d’utiliser au maximum le temps que nous avions à disposition en studio Aujourd’hui, je crois que cet album a défini un son particulier pour Samael. Il a été la base sur laquelle nous avons évolué par la suite.

Mak (guitare)

Jusqu’en 1995 j’aimais bien Samael, il y avait un truc qui me parlait à l’écoute de ‘Ceremony Of Opposites’. Et puis en 1996 la lune de ‘Passage‘ a fait son apparition, et là tout a changé.

Dès le premier riff quelque chose m’a saisi, puis la voix est arrivée, l’esprit et la froideur que dégage cet album ont eu un impact colossal sur moi et je suis devenu un fan inconditionnel.

Passage’ restera à jamais comme un des plus grands albums du metal underground à mes yeux, sans cet album je n’aurai peut-être jamais fait la connaissance de Xy et Vorph, puis de Drop, et j’ai été vraiment très touché lorsqu’ils m’ont demandé de les rejoindre en 2002.

Et l’on est toujours ensemble depuis ce jour.

Drop (basse)

Je connaissais déjà le morceau de Samael ‘Baphomet’s Throne’ qui passait souvent à la fin de l’émission Headbanger’s Ball sur MTV. J’aimais bien ce côté sombre qui émanait de leur musique. Je me rappelle très bien être tombé, durant l’été 1996, sur le titre ‘My Saviour’ dans une compil Metallian lorsque j’étais en vacances en France. J’ai quasi uniquement écouté ce titre en boucle pendant deux semaines. Heureusement, à mon retour ‘Passage’ était dans les bacs et j’ai (enfin mon père) pu l’acheter. Je me suis assez rapidement dit, du haut de mes douze ans, que c’était le meilleur album du monde. Il a beaucoup influencé ma manière de faire de la musique, d’ailleurs, peu de temps après je trouvais le nom de mon premier groupe : Rain, (quelle originalité). Depuis, cet album n’a jamais perdu de son efficacité, de sa noirceur et de son avant-gardisme. C’est un album qui a définitivement changé ma vie et j’ai toujours un immense plaisir à l’écouter et, depuis deux ans, à jouer certains de ses morceaux sur scène avec le groupe qui a été durant des années, mon groupe préféré.

Galerie de photos

Quelques vidéos pour se souvenir…

Clip vidéo de ‘Jupiterian Vibe

https://youtu.be/CbqZ1rfVlG4

Live de ‘Shining Kingdom

https://youtu.be/ufuQEm6BPDw