Jetant les bases mélodiques du plus pur desert-stoner rock au travers de leurs compositions à la fois épiques et envoûtantes, leurs improvisations psychédéliques – de véritables messes instrumentales – sont devenues légendaires dans le désert californien. Plusieurs de leurs morceaux ont été repris en hommage comme « Catamaran » en 1995 par Kyuss. Le trio culte, passé en studio pour la première fois en 2005 seulement (!), a été invité sur la scène des meilleurs festivals du genre en Europe, dont le Hellfest, le Desertfest.

Les 52 minutes de l’album – quatre morceaux s’entrelaçant – ont été enregistrés sans public à la Pink Floyd ‘Live in Pompeii’ au coeur du désert des Mojaves. Yawning Man, au sommet de son art depuis la fin des années 80, nous transporte vers une irrésistible expérience multi-sensorielle du désert, sa plus grande source d’inspiration. [Krisztina Kovacs]

Note 5/5

www.yawningman.com

A propos de l'auteur

Articles similaires