cd_nickelback

Aujourd’hui, c’est avec ‘No Fixed Address’ que le groupe vient étoffer sa discographie. Un album plein d’ambition. Premières écoutes : la production est américaine, aucun doute là-dessus. Pas d’approximation. Pour l’univers artistique, on se situe entre du Thirty Seconds To Mars et Seether, notamment au travers d’un titre comme ‘Million Miles an Hour’. Pour le reste, je regrette que l’ensemble paraisse si froid. Un manque de sincérité. Il est clair que des titres comme ‘Miss You’ trouveront écho dans la bouche de personnes en mode chagrin d’amour, mais le côté un peu trop commercial du produit n’emballe pas vraiment. La diversité des registres, notamment avec la présence de cuivres dans ‘Got me Runnin’ Round’, est en revanche à saluer. Malgré tout, l’accumulation d’informations aussi condensées déséquilibre le résultat final. Où veulent-ils en venir ? La question se pose au terme de l’écoute de cet album qui, même s’il est très bien produit n’affiche pas de réelle cohérence.

 

FICHE CD
‘No Fixed Address’
Republic Records

 

www.nickelback.com

[Jérémy Cardot]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.