joker_noel_lite.OK(BD)

Rockeur, Rockeuse,

L’heure de la grande bouffe, des compromis et des petits cadeaux approche à grands pas. Chanceux que vous êtes, Daily Rock se fend de quelques idées bien rock’n’roll, à mettre sous le sapin ou directement dans vos mains !

INSTRUIS-TOI:
Un acouphène est vite arrivé ! Il est grand temps de vous adonner à la lecture. Ça tombe bien, Noël, la neige, la gueule de bois et la digestion sont propices aux lectures hivernales en buvant un grog.

L’ascension de Nirvana’

Gillian G. Gaar – ‘Entertain Us – éd. RytRut – www.rytrut.com – 408 pages, 24€

Si Kurt Cobain est sans aucun doute le porte-drapeau de Nirvana, mais également d’une génération aux Converse sales et aux jeans troués, il ne faut pas oublier leurs origines. Bien loin d’un foisonnement culturel propice au rock’n’roll, la ville de Seattle se meurt. Vouloir devenir musicien, voire même rock star relève du parcours du combattant, et nombreux sont les artistes qui s’exilent dans d’autres villes du pays. Que Nirvana ait réussi à raviver la flamme d’un vivier qui semblait bel et bien décimé relève purement et simplement du hasard. À travers de nombreux reportages, des membres du groupe en passant par les Melvins ou Pearl Jam, en creusant dans les archives les plus obscures, Gillian G. Gaar fournit ici un excellent tour d’horizon du milieu artistique et culturel des années 1980-1990. Seul un vrai fan de Nirvana arrivera au bout des 400 pages, très touffues, de ‘Entertain Us’. Mais lui seul pourra se targuer d’avoir une connaissance si pointue sur le sujet. On en apprend également beaucoup sur The Melvins et leur leader Buzz Osborne, qui apprendra la guitare à un certain Kurt. Un must pour les inconditionnels du trio grunge.

Riff sanglant à Fri-Son ,

Cédric Clément – éd. Faim de Siècle & Cousu Mouche – www.faimdesiecle.ch – 125 pages, 20CHF

Fribourg, quelques minutes avant le concert d’un groupe de thrash. Scène de panique dans les loges du célèbre Fri-Son : le leader de God Electrified est retrouvé sauvagement assassiné. Gary Abbot, inspecteur genevois, se retrouve à mener l’enquête dans ce huis clos rempli de décibels. Flanqué de Tintin, son assistant grossier et alcoolique, Gary Abbot voit son enquête plus difficile à résoudre qu’il n’y paraît…

Sorti en avril 2014, ce petit polar déjanté se dévore comme Ozzy Osbourne une chauve-souris ! Un huis clos bien construit, qui nous plonge très vite dans l’univers rock’n’roll et scabreux de l’enquêteur genevois. L’humour noir et rustre traverse les pages pour quelques heures passées avec le Hercule Poirot helvétique. Ceux qui connaissent la salle du Fri-Son en détail ne pourront que se retrouver dans la salle mythique (hé oui ! Un groupe cité ci-dessus y a joué!) , l’écrivain Cédric Clément prenant un malin plaisir à décrire les salles de façon détaillée. Car n’oublions pas que, dans une enquête, chaque détail compte ! Bien vite lu, ‘Riff sanglant à Fri-Son’ aura de quoi vous faire rire, mais certainement pas Fri-Sonner lors de votre prochaine soirée au coin du feu. Pour peu, une murder party lors de la sortie du livre aurait été carrément classe !

Faces B, l’histoire de toutes les faces B qui sont devenues célèbres

François Thomazeau -Hors Collection

Cinq francs, c’était le coût d’un 45 Tours lorsque j’étais petite. A chaque fois, un moment plein d’adrénaline, de découverte, un petit événement en soi. Une chanson, le tube du moment et, en face B, un deuxième morceau, une version instrumentale (toujours décevante forcément), un remix (on s’en fiche), mais parfois une belle surprise, encore plus excitante parce qu’inattendue. Dans l’histoire de la musique, la face B a eu plusieurs fonctions : remplissage d’une contrainte physique voulue par l’objet, fourre-tout d’une chanson plus anecdotique (quel manque de discernement parfois !) ou place pour reléguer un air aux paroles dérangeantes et sulfureuses pour l’époque que la maison de disques n’assumait pas. Ce bouquin, qui recense pas moins de cent-huitante faces B, mérite bien une place sous vos sapins. Heureusement pour nous, certaines sont plus que largement sorties de l’ombre et on découvre parfois avec grand étonnement la liste des tubes à côté desquels on aurait pu passer. Imaginez donc une vie sans ‘Rock Around the Clock’, ‘Hound Dog’, ‘Ne me quitte pas’, ‘Eleanor Rigby’, ‘Ruby Tuesday’, ‘Les Champs-Elysées’, ‘Mercedes Benz’, ‘Ain’t no Sunshine’, ‘Shine on you Crazy Diamond’, ‘I will Survive’ ou We will Rock you’, des titres qui n’ont même plus besoin que l’on cite leurs interprètes. ‘Faces B’ est non seulement sympa pour les curieux de l’histoire musicale en général (il recouvre une période allant de 1938 à 2011), il est l’occasion pour vous d’aller écouter ou réécouter de petits bijoux (pas seulement que rock’n roll d’ailleurs !).  Stop by and listen !

 book_faces.b.OK(DV)

FRINGUE TOI

C’est pas parce qu’on est branché fringues qu’on est forcément frivole ! Après tout, la rock attitude, ça se cultive.

sissicore1.OK(BD)

Sissicore : Des robes, des pulls, des chemises, des pantalons, des maillots de bain, des lunettes de soleil, des accessoires. Niveau prix, les robes sont à moins de 100 balles et les pulls, une cinquantaine de francs. Tout à fait correct !

Hyraw Clothing : Des fringues top classes, parce que black is beautiful. On te laisse lire l’article dédié sur notre site pour découvrir la marque française.

Et bien sûr, pour les amateurs de bon goût les plus fidèles, ou les plus veinards, le magnifique T-shirt Daily Rock à commander sur notre site où pour les plus veinards à gagner en participant au concours sur notre website, www.daily-rock.com. Enjoy !

BOIS :

www.drink.ch

Hé ouais mec! Y a pas que bouffer dans la vie, y a boire aussi! Notre dévolu s’est porté sur le site www.drink.ch, un jeune site de moins d’une année qui propose un choix incommensurable de trucs chouettes à mettre dans ton gosier. On remarquera particulièrement la bouteille de vodka en forme de crâne et le rhum Kraken. Mais ce n’est pas tout : le site propose également un kit cadeau si vous ne voulez pas parcourir le demi-millier d’alcools disponibles et vous donner trop soif durant vos courses de Noël. Tout ça empaqueté et livré en un temps record.

EVITE :
La table Johnny de La Redoute et le pull Black Label Society.

Et n’oublie pas, le père Noël est un salaud.

[Joelle Michaud, Laure Noverraz, Rosa Capelli]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.