Dire-Straits-1

Avec un sous-titre : « L’Amérique fantasmée » et quatre pochettes de disque en illustration de couverture. Je n’ai pas trouvé de nom de collection pour ces livres qui traitent d’un groupe, d’un chanteur ou d’un genre musical mais je peux vous dire qu’ils sont des cadeaux parfaits – si vous connaissez les goûts musicaux de celui et celle qui invitent. Ce sont des ouvrages qui ne sont pas faits pour les lecteurs passionnés de la presse spécialisée rock, ils s’adressent simplement aux amateurs éclairés ou qui doivent l’être. Et ils compilent intelligemment petite histoire et lecture critique de l’œuvre.

On supposera que le nom de Marc Knopfler ne vous est pas inconnu. Vous avez sans aucun doute entendu au moins un des morceaux qu’il a composé. Mais savez-vous qu’il a commencé à quinze ans avec une guitare électrique qui se devait d’être rouge et qui n’avait pas son amplificateur (trop cher). Et bien sûr il en tire une certaine conclusion « Ce avec quoi vous jouez conditionne ce que vous jouez. » Bien sûr Marc Knopfler a ses modèles, ses idoles Duane Eddy, B.B. King, Albert King, Elmore James, Chet Atkins ( il est normal que vous ne les connaissiez pas tous, n’ayez crainte ! A vos moteurs de recherche !) ou Hank Marvin (oui l’auteur du morceau célèbre des Shadow : Nivram ). Et Marc Knopfler qui a bien écouté les chansons de Dylan (qu’il produira) sait que l’on peut écrire des chansons intelligentes et les chanter sans avoir nécessairement un grand talent vocal. Il compose donc paroles et musique…

Vous voulez en savoir plus ? C’est compréhensible. Lisez donc ce petit livre et pourquoi pas en écoutant en boucle vos vinyles et autres CD du groupe. Une façon agréable d’adoucir le passage des ans.

Noé Gaillard

 

Dire Straits
Auteur : Arnaud Devillard
Editeur : Le mot et le reste