1000x1000

Avant même sa sortie, le sixième album des marseillais de Dagoba faisait beaucoup de bruit. Ce qui me rendit encore plus exigeant, en plus du fait que j’avais été déçu par ‘Post Mortem Nihil Est’. Alors qu’en est-il ? Ont-ils noyé le pastis ou est-il parfaitement comme je l’aime ?

Je serais presque tenté de dire qu’il s’agit du meilleur album de Dagoba. Mais pourquoi seulement presque ? Le seul défaut que je peux reprocher au groupe c’est le manque d’innovation. Je ne dis pas que tous les albums sont les mêmes, mais il faut bien avouer que leur recette n’a pas beaucoup évolué. Ils donnent tout ce qu’ils ont, mais il n’y a pas de surprise dans la composition. Arrivé au sixième album, il faut faire attention à ne pas rester bloqué, sinon on risque de finir par s’ennuyer. Mais heureusement pour l’instant ce n’est pas le cas.

Cet album est taillé pour la scène. En l’écoutant je me suis très vite imaginé foncer dans le pit. Les titres s’enchainent très bien, c’est fluide, pas de changements brusques dans la musique qui fout une grande baffe dans la tronche. Si on prend le titre «The Sunset Curse» j’ai trouvé que dans la construction ça ressemblait pas mal à «The Things Within». Le parfait exemple qui montre un manque d’innovation, mais ça reste toujours aussi efficace. En tout cas Shawter envoie du lourd, niveau batterie ça mitraille toujours autant, plus une basse bien profonde qui ne passe pas inaperçue, et surtout une gratte que je trouve meilleure que sur les précédents albums. J’ai trouvé que la guitare avait une construction plus riche et plus impactante.

Malgré le manque de nouveauté, je n’ai absolument rien à reprocher à cet opus. Dagoba est un groupe fait pour la scène, et j’ai vraiment hâte de les revoir pour qu’ils interprètent un max de titres venant de cet album. Il y a de quoi faire trembler la Canebière. [Julien Gandon]

FICHE CD
Tales of the Black Dawn
Verycords
www.facebook.com/dagoba13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.