A l’heure où j’écris ces lignes, aucun nom d’album n’aurait pu mieux coller avec mon ressentiment (reconfinement des bars, restos, et autres à Genève et en Suisse). Même si le leitmotiv du titre de la dernière livraison d’Ales (basse/chant) n’était pas tout à fait à ce sujet, il n’aurait clairement pas pu mieux tomber. On dit souvent que c’est en temps de crise que les artistes sont les plus créatifs et IWITE ne déroge pas à la règle. Les neuf titres sont tous incroyable, on citera le brulot d’ouverture ‘War Falmigoes’, la superbe ‘Five Orange Seed’ au refrain imparable, l’énervée ‘Cult Of The Burning Star’ ou Ben (Sybreed) vient pousser la chansonnette, ‘The Sun’ aux relents quasi black-metal et enfinr la magnifique ‘Caravaggio’, toile de maitre, qui commence tout en douceur pour ensuite exploser dans une myriade de couleurs. Drop (Samael, Sybreed, MXD) a fait un boulot de malade sur le mix qui rivalise sans problème avec les plus grands noms du genre (à tel point qu’on se demande pourquoi il n’est pas plus connu dans le milieu). Je pourrais également vous donner une liste de noms pour que l’auditeur qui ne connaitrait pas le groupe puisse se faire une idée, mais elle serait trop beaucoup trop longue pour cette kro tant leurs influences sont vastes. The Erkonauts est unique en son genre et la meilleur façon de les découvrir (si vous ne les connaissez pas encore) et de vous ruer sur les Internets pour écouter ce groupe qui a tout d’un futur grand nom du metal. [Mika]

www.erkonauts.com

Note : 5/5

A propos de l'auteur

Articles similaires