dossier1500.phil-anselmo.OK(BD)

Un des derniers tollés de la sphère metal revient au chanteur de Down, également ancien chanteur de Pantera, j’ai nommé Phil Anselmo : lors d’un concert en mémoire du regretté Dimebag Darell, Anselmo a hurlé ‘White Power’ en exécutant un salut fasciste. Ce n’est pas la première fois que Phil dépasse les bornes de l’entendement à ce niveau, que ce soit lors de speechs douteux où au sein de paroles très limite de l’un de ses autres projets musicaux, ‘Superjoint Ritual’. Cependant, pour une fois, les réactions se sont fait entendre rapidement : plusieurs salles et festivals ont déprogrammés Down de leur affiche, afin de bannir toute promotion du racisme et de la haine, plusieurs musiciens côtoyant Anselmo – notamment Robb Flynn de Machine Head ou encore Ian Scott d’Anthrax – ont fait part de leur dégoût face au à son comportement. Le bougre s’est excusé à plusieurs reprises, variant son discours de la sorte : on passe de ‘quand je disais White Power, je parlais du vin blanc que j’ai bu en backstage’ à ‘je m’excuse à toutes les personnes que j’ai pu blesser’. Ces réactions externes redonnent un peu d’espoir en l’humanité : ce n’est pas parce qu’on est une superstar du metal qu’on peut se permettre n’importe quel discours discriminant sans se prendre une bonne torgnole dans la face. De plus, ce style musical souffre suffisamment de préjugés, et de tels comportements ne font que renforcer ces aprioris sans réels fondements.