Le trio suisse Midnight Deadbeats a sorti en novembre 2020 son album ‘Moonshine Carnival’, contenant 10 titres de heavy rock de très bonne facture. On entre dans le vif du sujet avec ‘Dishwasher’ et sa rythmique aussi entraînante qu’efficace. Les trois musiciens délivrent un groove très rock dans les riffs, et une voix parfaite, à la fois hurlée et chantée. On enchaîne avec ‘Rock’n’Roll’, dont le titre représente exactement l’état d’esprit du morceau : des riffs punchy qui s’enchaînent et un solo de guitare particulièrement bien épicé. ‘Useless Machine’ s’ensuit avec une belle intro de gratte avant de nous plonger sans concession dans l’univers du groupe. Poursuivons avec ‘Suicide Clutch’, intriguant par sa courte intro de basse, ses riffs à la fois lourds et aiguisés et une voix pas si éloignée de celle d’Ozzy. Place à ‘The Battle’, morceau de six minutes et coup de coeur de l’album par son aspect power-épique et un final très doom. Le titre suivant ‘Chupacabra’ nous surprend avec une voix plus propre du registre hardcore-metal, à l’époque des frères Cavalera dans Sepultura. Au tour de ‘Kill Me’, titre rock-punk qui prouve à nouveau toutes les excellentes qualités vocales du guitariste-chanteur. ‘Vicious’, quant à lui, est un morceau très rock faisant penser aux White Stripes avec une longue partie instrumentale, un riff tout de syncopes vêtu et un final en apothéose. ‘Liberty Vultures’ démontre la variété d’influences des Midnight Deadbeats tout en conservant un fil conducteur bien à eux. On termine l’album avec ‘Birds’ et son intro de basse sur un tempo plus lent que les morceaux précédents donnant à ‘Birds’ un côté plus progressif. [Sam Jakubec]

www.facebook.com/midnightdeadbeats

Note : 4/5

A propos de l'auteur

Articles similaires