Foo Fighters revient avec  »Medicine At Midnight », dixième album du célèbre groupe américain !

L’opus est haut en couleurs et  »Making A Fire, » premier single de l’album, correspond bien à ses visuels colorés. Très rock et pourtant pop avec des  »nanana » qui emplissent les refrains : est-ce un signe de ramollissement du groupe ou une ouverture des inspirations ? Apparemment un peu des deux.

Foo Fighters a toujours eu ce don pour faire des morceaux décalés qui prennent du temps à s’ancrer en nous. Mais pas sûr que le second titre,  »Shame Shame », arrive à rentrer dans cette catégorie…

Heureusement le groupe se reprend en beauté dans un rock endiablé avec le refrain génialissime de  »Cloudspotter ». Coup de cœur de l’album !

On aurait bien aimé que ça continue mais le groupe préfère nous frustrer et faire monter la pression avec  »Waiting On A War » jusqu’à la toute fin pour exploser et libérer cette énergie trop longtemps contenue. Pas si mal mais on reste un peu sur sa faim !

Le groupe repart du côté décalé en faisant sortir David Bowie d’entre les morts sur  »Medicine At Midnight », une bonne surprise et un joli tribute qui annonce la fin de la première moitié de l’album pour continuer avec  »No Son of Mine » qui retourne enfin sur du bon vieux rock comme on aime ! Heureusement, Mister Grohl et compagnie continueront sur cette dynamique presque jusqu’à la fin.

 »Medicine At Midnight » est un bon album, mais il manque de consistance. Il regorge de très bons hits entrecoupés de morceaux plutôt  »moyens » ; dommage vu ce que le groupe est capable de faire ! Malgré tout, on sent que Foo Fighters tente de se renouveler avec beaucoup d’originalité. Ça marchera peut-être mieux la prochaine fois ! [Frank Lubicz]

https://www.foofighters.com/