Ouvrir un magasin de disques en 2017? Le pari est risqué. Si nombre d’entre eux ferment, c’est aussi l’occasion de voir de nouvelles adresses émerger. Le vinyle, effet de mode ? Parlons plutôt d’un retour vers une autre façon de consommer la musique. Ecumer les brocantes en parcourant des vieilleries ringardes et espérer tomber sur un trésor est devenu un passe-temps autant pour les curieux que pour les collectionneurs.

Passionné de musique depuis toujours, Sébastien Revillard a décidé d’opérer une transition dans sa vie : un changement de cap professionnel pour ce bûcheron-machiniste qui décide de devenir disquaire. Le 24 mars 2017 a donc ouvert le Bar à disques à Nyon. Dans sa boutique, le bar qui fait office de comptoir ! On y trouve des CDs mais surtout des vinyles de tous genres. D’ailleurs, lors de la journée d’ouverture, c’est les disques de hip-hop qui se sont le mieux vendus, ainsi que la musique folklorique suisse ! Les albums de Chuck Berry, décédé récemment, ont quant à eux été épuisés le jour-même ! Fait surprenant, il a remarqué que les jeunes piochaient plus volontiers dans les bacs à vinyles que les autres, qui se dirigeaient davantage vers les étalages de CDs ! 

Depuis, de nombreux passants s’y sont arrêtés, parfois sans rien acheter mais pour lui faire part de leur joie de voir un disquaire dans la ville ! 

Mais qu’est ce qui nous vaut ce regain d’intérêt pour le vinyle? D’après Sébastien, c’est une autre façon de consommer la musique. Un vinyle est plus contraignant à écouter qu’un CD ou qu’un MP3, mais les ‘sacrifices’ en valent la chandelle: si le son sur CD peut paraître moins grésillant, ce n’est pas ce qui dérange les audiophiles, qui préfèrent ce son naturel, non numérisé, dynamique et chaud. Lesdits ‘sacrifices’ se transforment même en sorte de cérémonial : ouvrir la pochette, sortir le vinyle, le placer sur le tourne-disque… Il nous explique que lui aussi possède un iPod, mais que l’écoute d’un vinyle chez soi en savourant la musique est une tout autre écoute qui permet d’apprécier la musique.

Certains avancent que le vinyle remplacera complètement le CD d’ici quelques années. En Angleterre, les ventes de vinyles auraient récemment dépassé les ventes numériques ! On est loin du compte pour notre part avec des ventes de vinyles qui n’atteignent que 4,6% des ventes totales, mais si ce chiffre reste plus bas dans nos contrées, il représente tout de même un essor en constante progression !

Quand on lui demande de nous conseiller trois albums de sa boutique, il nous répond presque instantanément que le dernier album de Swans fait partie des albums à écouter d’urgence, tout comme le dernier Melvins et Depeche Mode. Des projets pour la suite? Sébastien prévoit d’organiser des vernissages pour la sortie d’albums de groupes locaux ! Soutenir la scène suisse et les groupes non distribués est une autre cause qui lui tient à cœur.

www.baradisques.ch
Rue du Collège 3
1260 Nyon


Du mardi au vendredi 11h à 18h30
les samedis de 10h à 17h