Quatrième édition pour le rendez-vous désormais incontournable de tous les amateurs de stoner, doom et consorts. On ne change pas de formule : deux jours, deux scènes, et une belle tripotée de groupes tous plus pointus les uns que les autres.

À commencer par deux têtes d’affiche fort alléchantes : les Anglais d’Electric Wizard et les Américains de Pentagram, tous deux dignes représentants du doom metal. Les premiers suivent des ambiances puissantes et hypnotiques et sont à l’origine d’albums cultes du genre tel que ‘Dopethrone’. Les seconds arborent un style plus traditionnel ; ils font partie des pionniers du genre avec plus de 40 années d’existence, menés par un Bobby Liebling au micro toujours en forme et se targuent d’un huitième album sorti l’année passée.

On retrouvera aussi Truckfighters, les Suédois qu’il est certainement inutile de présenter : sautillant de festival en festival depuis la montée en flèche de leur popularité ces dernières années, il est quasiment impossible d’être passé à côté du trio tant leur omniprésence dans le milieu est forte. Tout autant suédois mais pas moins talentueux, Greenleaf, dont les deux derniers albums sont des perles de stoner, seront à ne manquer sous aucun prétexte. Nos cervicales se souviennent encore de leur prestation mémorable en 2014 lors de la deuxième édition du festival.

On continue avec le trio Elder venu de Boston et leur stoner psyché, Cough et leur doom/sludge qui viennent de nous pondre un album ou encore Yawning Man, acteur incontournable de la scène desert rock. Une bonne diversité européenne est également à prévoir avec les grecs de 1000Mods aux relents psyché/stoner autant inspirés par Black Sabbath que par Kyuss afin de mettre tout le monde d’accord, les Allemands Wucan et leur krautrock à flute et voix féminine, les italiens de Noon et leur stoner rock et les Anglais de Desert Mountain Tribe et leur rock psychédélique.

Et pour représenter la Suisse, les Lausannois de Monkey3 dont la réputation n’est plus à faire avec leur stoner psychédélique instrumental et Ephedra, venant de Zofingue, qui nous promet un heavy / stoner rock instrumental également ! À l’heure de la rédaction de ces quelques lignes une poignée de groupes n’a pas encore été dévoilée, mais vu le niveau déjà annoncé on ne se fait pas de souci.

Question pratique, l’organisation du festival offre, comme lors des précédentes éditions, la possibilité de passer la nuit sur place, dans la salle dont le sol sera recouvert d’une bâche afin de ne pas dormir la tronche directement dans la bière. Prends ton sac de couchage et ton pyjama préféré, ça va être sympa.

C’est beau, c’est grand, c’est varié, des légendes, de la découverte, du local… Le tout avec une organisation du tonnerre comme toujours à n’en point douter. Au Daily Rock on se réjouit et on espère vous y croiser!

http://www.upinsmoke.de

 

Electric Wizard

Electric Wizard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.