Le trio belge est de retour ! ça commence avec le très gras et rétro ‘Colossus’, preuve que le groupe veut rentrer dans le tas direct, puis cela s’assouplit avec le dansant ‘Flesh Tight’, le sautillant à la limite du dream-pop ‘Upstairs Box’ ou encore le limite Muse/Nine Inch Nails-esque ‘That will Be The Day’.
Cet album est donc à l’image de sa couverture d’album : pas très attirant, un peu disparâte, comme si le groupe avait oublié leurs premières amours pour un rock sans concession, agressif et tire dans le tas qui nous avait tapé dans l’oeil. Colossal? Pas tant que ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.