C’est la plus longue attente que l’on a dû subir entre deux albums des grands contributeurs suédois du melodic death metal, mais qu’est-ce que ça en valait la peine ! ‘Verkligheten’, réalité traduit du suédois, est un titre d’album qui ne laisse pas vraiment transparaître l’intention. Le groupe à la carrière qui a déjà passé 20 ans a subi des houles difficiles, mais à chaque fois ont su renaître de leurs cendres avec brio. L’album comporte 12 titres (ou plutôt 11, le premier étant une intro) qui nous mettent chacun une bonne claque ! Soilwork allie son passé et présent musical, repoussant les limites du melo death plus loin qu’elles ne l’ont jamais été. Il leur aurait été simple de se confiner dans la nostalgie et de nous sortir un deuxième ‘Stabbing The Drama’, mais ils ont préféré construire leur propre réalité et continuer leur évolution organique sans oublier leurs racines bien ancrées. Après l’intro, on se retrouve projeté dans ‘Arrival’, premier single très bien choisi comme représentant, tout en blast beats et mid tempos abrupts. On suit avec ‘Bleeder Despoiler’, un de mes titres favoris par une structure rythmique particulière et une dissonance très bien gérée aux guitares lors des couplets. Chaque titre possède son identité particulière, confiant une variation admirable tout au long de l’album, tout en étant clairement reconnaissable comme une création de Soilwork. Si ces onze ne vous suffisent pas, il existe une édition spéciale très limitée avec 4 titres en bonus qui ne laisseront certainement pas non plus à désirer. C’est un album excellent et qui marquera déjà une grosse sortie en ce début d’année 2019.

site.soilwork.org

Note : 4/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.