25 ans de carrière pour Skunk Anansie, ça mérite bien une petite tournée. Rendez-vous est pris à Berne au Bierhübeli. La soirée affiche complet.

Entrée en scène sur Charlie Big Potato, avec costume galactico métallique des années quatre-vingt. L’effet Skin est ensorcellant, embarquement immédiat sans attacher les ceintures.

Elle enchaîne avec Because of You, sa puissance vocale est incontestable. Pliée en deux, la gueule grande ouverte, elle tient ses notes comme si elle avait douze poumons. C’est cette image d’elle hurlant avec son immense bouche, offrant ses tripes en pâture qui reste au fond des esprits. Mention spéciale à sa choriste Erika, qui l’accompagne depuis des années. Deux timbres de voix très différents mais tellement complémentaires. Faut avoir du coffre pour suivre Skin.

Que dire du public ? Chaud comme la salle, tellement bouillant que le batteur s’en est évanouit juste avant le rappel. Le groupe quitte la scène en catastrophe.

Dix minutes passent, le bassiste revient sur scène et annonce une ultime chanson. A la guerre comme à la guerre, c’est une version acoustique d’Hedonism puis en bonus Follow me down que nous servira le groupe. Tout chancelant, le batteur revient et se pose sur un tabouret de fortune, soutenu par le bassiste qui restera collé à lui tel un grand frère. A la place des baguettes, une maracas et une bouteille d’eau glacée.

Regards inquiets et gestes amicaux accompagnent ce final tout en douceur. Lucky us pour ce moment unique.

Texte + Photos : Lulu Maugeon

www.bierhuebeli.ch