Roskilde, petite ville danoise au centre de l’île du Seeland, à 30 km de Copenhague, se transforme chaque été en une immense fête de la musique et des arts créatifs, pour devenir, après bientôt un demi-siècle, l’un des plus grands festivals d’Europe.

Le Daily Rock va enfiler son casque de viking pour se rendre dans l’ancienne capitale du Danemark, non pas en Drakkar par le fjord qui borde la ville de Roskilde, mais bêtement en avion pour vous rendre compte de la diversité du programme prévu pour 2019.

Une édition très éclectique qui passe du gentil folk de Bob Dylan au méchant métal de Testament, du new wave pop 80’ de The Cure et Tears for Fears au rap de Cardi B. et Travis Scott, des trasheux US de Power Trip à la nouvelle pop française de Christine and The Queen et de la samba rock du brésilien Jorge Ben Jor à la légende Led Zeppelinienne de Robert Plant, bref un joyeux mélange de sons diffusés sur quatre jours, huit scènes, 180 groupes, en présence de quelques 130’000 festivaliers.

Ce festival est aussi reconnu pour son ambiance unique, car il y a un mélange de musiques variées, d’expos artistiques, de cuisines diverses et de fêtes, avec à la clé une course tout nu dans la boue.

A noter que tous les bénéfices sont en faveur d’une œuvre caritative différente d’une année à l’autre.

Assurément un événement à ne pas manquer, le Daily Rock sera présent pour vous faire vivre cette folie danoise. Comme l’ont fait les Vikings à l’époque, sans le côté pirate et guerrier, nous y allons en explorateur pour découvrir quelques pépites, les ramener dans le coffre de notre Drakkar pour, chers amis Daily Rockeurs et Daily Rockeuses, vous les faire connaître.

Si vous voulez aussi en être de la partie, dépêchez-vous: les derniers billets sont tout juste encore disponibles!

Texte par David Bétrisey

www.roskilde-festival.dk