RODRIGO Y GABRIELA – Montreux Jazz Festival – 7 juillet 2022

A voir le sourire sur les lèvres des gens à la fin de l’heure quinze de concert des deux
Mexicains, on sait que Rod y Gab ont à nouveau fait mouche. Combo surprenant pour cette
soirée avec Juanes en acteur principal qui, à part ses origines latines, n’a pas grand chose à voir avec les guitaristes. C’est Tool qui accueille les festivaliers en attendant le début du
concert, certainement un souhait du duo, fan de metal.

Le Strav est loin d’être rempli mais on dirait que le public présent sait ce qu’il vient voir car il démarre au quart de tour chaque fois que Gabriela amorce un semblant de rythme sur sa guitare. Heureux d’être de retour sur scène, ils commencent en douceur avec Satori’, un ancien titre, suivi de ‘Melancholia’. Bien sûr, le public se réveille lorsque le rythme s’anime. Ça sera le cas avec ‘Hanuman’.

On sent cependant que les deux musiciens ont plus besoin de reposer leurs doigts meurtris entre deux morceaux car ils prennent facilement le micro pour dire quelques mots. On apprendra notamment qu’un album avec l’orchestre symphonique bulgare va sortir en 2023. Les deux musiciens sont toujours aussi efficaces cependant et on reste volontiers hypnotisés par les mains qui volent sur les cordes. L’enchaînement ‘Krotona Days’, ‘Mettavolution’, ‘Terracentric’ du dernier album est particulièrement percutant. S’ensuit une mélodie connue qu’on n’arrive pas à replacer qui se trouve être une sympathique reprise d’Astor Piazolla (‘Libertango’, j’ai triché bien sûr). Le set s’achève sur le classique ‘Tamacun’ qui finit de faire danser la foule. Un chouette retour des Mexicains et un joli moment de partage.

Related Posts