Après un excellent premier album en 2018 avec le groupe qu’il a fondé avec ses trois fils (‘The Age of Absurdity’, qui lui aussi est sorti chez Nuclear Blast), et un premier album solo l’an dernier (‘Old Lions Still Roar’, toujours chez Nuclear Blast), Phil Campbell (le guitariste de Motörhead pendant plus de trente ans, mais doit-on le rappeler) nous propose un deuxième album avec ses Bastard Sons.

Commençons par ‘We’re The Bastards’, riff tournant et répétitif tout au long du titre, ralentissant régulièrement pour laisser place au chanteur Neill Starr qui pose parfaitement ses paroles et sa mélodie, avant que les guitares reprennent de plus belles. Très beau titre hard rock avec Phil Campbell qui joue de très beaux riffs et une belle piste de batterie de la part de Dane (Campbell, bien évidemment).

‘Son Of A Gun’ débute avec une belle introduction de Tyla Campbell et une basse très ‘Lemmyesque’ qui restera tout au long du titre. ‘Promises Are Poison’ est plus hard puis vient ‘Born To Roam’, belle mélodie acoustique, un peu rock et un peu blues. ‘Animals’ revient au plus rapide, ‘Bite My Tongue’ poursuit sur la lancée, ‘Desert Song’ continue plus lente, mais variée. ‘Keep Your Jacket On’, classique et entraînante tout au long de la chanson, comme ‘Lie To Me’, avant que ‘Riding Straight To Hell’ n’enfonce le clou de cet excellent album, avec une belle piste guitare de Todd. ‘Hate Machine’ avec une belle voix grave de Neill sonne très Motörhead. ‘Destroyed’ est plus speed avec un beau refrain entraînant, avant que l’album conclue avec ‘Waves’, très mélodique, en partie instrumental mais aussi classique hard rock.

Un très bel album, varié, bien ficelé, bien écrit et parfaitement produit par Todd, sans être trop produit ou trop léché, apportant de belles découvertes et de belles émotions. Superbe. [Jean-David Jequier]

http://www.philcampbell.net

Note: 5/5

A propos de l'auteur

Articles similaires