Après une année 2017 triomphante pour Pain Of Salvation avec son dernier album ‘In the Passing Light of the Day’, on peut dire que Daniel Gildenlow, véritable chef d’orchestre du groupe, est de retour plus présent que jamais. En effet, il a fallu attendre six ans pour que l’un des groupes les plus prodigieux de la scène progressive nous offre de la nouveauté. Un album assurément plus proche de l’album phare ‘The Perfect Element’ sorti il y a 18 ans – on ne doute d’ailleurs pas qu’il jouera les morceaux cultes de cet album afin de ravir les fans de la première heure. ‘In the Passing Light of the Day’ se veut résolument plus sombre car il faut dire que le Suédois a vu passer la mort de près en 2014 suite à une infection qui lui a valu de rester plusieurs mois allongé sur son lit d’hôpital. Cette épreuve lui a donc inspiré cet album qui nous amène dans les pensées qui traversent les gens sur le point de mourir. Mais ici pas question de se larmoyer mais bien de recevoir les messages d’espoir et de complicité de la part des musiciens. De plus, il est certain que le talent et la créativité de son leader à se dévoiler et à transmettre ses émotions sur scène sauront vous toucher.

www.z-7.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.