LIFTIBA – Les Docks, Lausanne – 16 décembre 2022

Ce vendredi 16 décembre, la langue officielle de Les Docks à Lausanne était, le temps d’une soirée, l’italien même si Piero Pelù, le chanteur de Litfiba parle un très bon français.

Dans le cadre de “l’ultimo girone”, les fans étaient venus en nombre pour ne pas rater cette dernière occasion de voir leurs idoles sur scène dans une salle affichant complet depuis déjà quelques semaines.

Les lumières s’éteignent et les deux heures de set débutent sur les chapeaux de roue, très rock avec un Piero Pelù qui, du haut de ses 42 ans d’expérience scénique, chauffe le public tout en arpentant la scène de long en large montant même sur les épaules d’un photographe. Une énergie que transcendent les fans qui sont aux anges et qui reprennent en coeur toutes les paroles des morceaux.

Au bout de trois chansons, le rythme se calme un peu puis vient le moment de l’élection des reines de coeur (Regina di cuori, chanson pendant laquelle les filles montrent leurs tétons) qui furent trois ce soir-là, à l’issue de laquelle, chaque musicien entame un solo.

La chanson “El Diablo” termine la première partie du set, quelques minutes de pose pendant que le staff installe de chaises hautes sur scène puis le concert reprend doucement, presque intimiste à trois, clavier, basse et le chanteur qui devient musicien, jouant de la mélodica.

La batterie puis la guitare de Federico “Ghigo” Renzulli (69 ans) résonnent de nouveau, les chaises ne restent sur scène que quelques chansons avant que ne reprenne le rythme endiablé jusqu’à la fin.

Le groupe quitte la scène puis revient pour un rappel de deux chansons au terme desquelles il salue le public qui se rend compte à ce moment là que quand c’est bon, deux heures c’est court.

Texte & photos : Denis Charmot

Related Posts