CD_Dead Soul

©Dead Soul

Les Scandinaves ne sont pas les derniers pour réinventer les genres musicaux et tenter d’improbables mixages sonores. Le binôme suédois Dead Soul en fait partie et nous présente avec The Sheltering Sky un projet tenant autant des Doors, de NIN ou de Pink Floyd. Ça, c’est eux qui le disent… Trop beau pour être vrai ?

Le commencement fait très peur : sonorités kitch, voilà encore un album qui essaie de placer ses synthés là où il ne faut pas. Mais très vite on est rassuré par tout ce qui nous vient aux oreilles : synthé enfin plus posé et imposant, guitares robustes, rythmique qui fait le boulot, mélodie un peu gogoth mais satisfaisante. La musique coule, puissante et langoureuse (Nine Inch Nails n’est en effet pas loin), et l’indus pop que joue Dead Soul se laisse écouter. C’est finalement très romantique : la voix du crooner Anders Landelius n’y est pas pour rien. Un morceau très calme et enrobé de brouillard (sans pour autant parler de Pink Floyd) suit fréquemment une petite bombe saturée d’électricité ; l’album est varié et présente de multiples paysages sortis des Hauts de Hurlevent. Cependant, comme beaucoup de ces groupes scandinaves ‘originaux’, Dead Soul a tendance à rester en surface avec une musique qui ne réinvente paradoxalement rien.

On pense beaucoup à Type O Negative en les écoutants, mais jamais n’atteignent-ils que le dixième de la force émotionnelle du groupe de feu Peter Steele. On a donc avec Dead Soul un sympathique moyen d’entrer dans l’automne mais qui sera vite abandonné au profit de choses plus… drastiques. Leur démarche est sincère toutefois, et The Sheltering Sky, pour cette simple raison, pourrait bien plaire à plus d’une âme mélancolique.

Fiche CD
The Sheltering Sky
Century Media
www.facebook.com/deadsoulofficial

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.