Parlophone Records

Le 8 janvier dernier, Bowie aurait eu 73 ans, et Parlophone Records nous annonçait pour l’occasion la sortie le 18 avril d’une compil intitulée ‘ChangesNowBowie’, sortie CD et vinyle.
L’artiste avait déjà de son vivant donné dans la compile, avec ‘ChangesOne’ en 1976, et ‘ChangesTwo’ en 1981. Mais bon me direz-vous à part se faire de la thune, à quoi bon sortir une compile de titres même pas posthumes de l’homme caméléon ?
Certes, on peut avancer sans autre que cet album disponible en édition limitée intéressera sans doute plus particulièrement les inconditionnels de Bowie et les collectionneurs à l’affut d’objets cultes que le commun des mortels et les néophytes. Les titres sont des inédits, des perles rares enregistrées en acoustique à New-York lors d’une session de répétitions pour les 50 ans de Bowie (le 8 janvier 1997) ; ils ont été diffusé par la BBC à cette occasion. Il y était notamment accompagné par Reeves Gabrel de The Cure à la guitare. Bref, un moment suspendu dans le temps qui dévoile ici toute sa magie.
On y trouve une version rare de ‘The Man Who Sold The World’, magnifique chanson au solo de guitare mémorable dont on saisit ici l’essence même. Des essentiels comme le mythique ‘Aladin Sane’, ‘Lady Stardust’ ou ‘Supermen’ à redécouvrir mis à nu. Sans oublier un clin d’œil aux années Tin Machines avec ‘Repetition’ et au Velvet avec une reprise de ‘White light/White Heat’. Un objet qui va attiser des convoitises et peut-être provoquer quelques convulsions chez les Bowiens de tous poils.

www.davidbowie.com

Note : 4/5

A propos de l'auteur

Articles similaires