C’est en ce samedi 9 décembre 2017, que nous venons assister à l’une des soirées Pagan Days au Manoir Pub de ST-Maurice. Le line-up n’est pas inconnu entre ses murs, vu que les deux groupes y ont déjà joué en 2009 et 2011. C’est donc bière à la main que nous pénétrons dans la mythique salle du Pub Valaisan.


Ce sont les Veveysans de CastleWay qui ouvrent les feux. Et de fort belle manière ! On part direct sur les chapeaux de roues à l’aide d’un morceau au tempo enflammé. L’ensemble du groupe sonne bien et les instruments possèdent tous leur place dans le mix général. On s’en va ensuite vers un deuxième titre qui se veut plus death metal dans son approche. La violoniste a même disparu, mais pour mieux revenir par la suite, fort heureusement. Au troisième morceau, le chanteur se paye le luxe d’enlever son t-shirt, alors qu’il ne fait pas forcément très chaud dans la salle. Mais je ne parle pas du public, qui lui est bouillant et prêt à en découdre. Les cassures rythmiques ainsi que des alternances très réussies entre rythmiques ternaires et binaires amènent de la substance au concert. Alexandre (ex Abinchova) nous distille des solos de guitare misant plus sur le feeling que sur la technique pure. Les hymnes vikings/folk metal ne manquent pas, et nous ne boudons pas notre plaisir à suivre l’énergique ‘frontman’ du combo. Ce groupe transpire la bonne humeur. Mais pas uniquement. Il y a de réels bons musiciens en son sein, qui savent composer une musique certes simple, mais terriblement accrocheuse.  Pour ce soir, le château de St-Maurice, nous le baptisons CastleWay !

Fort de plusieurs escapades internationales, les Lucernois d’Abinchova possèdent une solide expérience de la scène, malgré la jeunesse de ses membres. Une petite mise en place sonore est de mise lors des deux premiers morceaux. Mais le déséquilibre qui subsistait entre guitares et violon est rectifié. Durant tout le set, on peut compter sur un bassiste à la force tranquille, et sur Mischa, un batteur à la régularité toute helvétique. Quel travail à la double pédale ! Nora, la violoniste, est malade. Mais il n’y paraît pas, tant elle parvient à déployer une énergie folle. Elle assure une bonne partie du show. Le mariage entre les deux voix de Nora et Patricia fonctionne très bien, et la justesse est là. Nous notons quand même que le clavier est légèrement en retrait en façade. C’est dommage, tant Patricia derrière son Yamaha ajoute une vraie plus-value dans la couleur des morceaux. Arnaud, le frontman parle très bien le français. Il se transforme presque en humoriste en nous racontant les sujets abordés dans les paroles. C’est frais et ça fait du bien. On le voudrait par contre encore plus agressif dans ses parties vocales. Il aurait le potentiel de faire rougir Randy Blythe de Lamb Of God. Les natifs de Lucerne nous font le plaisir d’interpréter un titre de leur futur album qui s’en vient l’année prochaine. Cela s’annonce bon ! On arrive sur ce qui est à mon sens le meilleur titre du groupe, ‘Echo’. Titre d’environ huit minutes, à la structure plus complexe et progressive. Les deux guitaristes Michi et Serge nous démontrent leur totale cohésion durant la partie instrumentale médiane. Ça envoie comme on dit ! Et c’est avec ce morceau de bravoure que le groupe prend congé de nous, après environ une heure d’agréable melodic death metal. C’est sûr, nous nous tiendrons prêts pour le vernissage de leur prochain album du côté de Lucerne.

 Une soirée qui se termine dans un état d’esprit bon enfant et conviviale, bières en main. On aime !

www.manoirpub.ch

www.abinchova.ch

www.facebook.com/CastleWay