Il est vrai que sur la scène artistique large et locale, on découvre sans cesse de nouveaux talents aussi étonnants qu’uniques. Cela dit, on tombe parfois littéralement sur un artisan de l’imaginaire un peu plus loufoque, un peu plus dingue, un peu plus secoué que la moyenne, qui nous ouvre les portes de son jardin des merveilles comme seul un initié à l’expression universelle sait le faire.
C’est dans cette niche étroite, où peu se côtoient, que Vince de Custom Chopper se loge. Entre scies circulaires et hachoirs, entre feuille de boucher et hache, Vince Cabral voit ce qui n’existe pas : la renaissance de l’outil, l’identité secrète de ces ustensiles dégotés au détour d’un sentier de marché aux puces ou simplement dans un débarras.

A cet instant-là, la magie commence et le talent se met en œuvre. Le nettoyage d’abord, puis l’inspiration sortie des méandres artistiques, du vécu singulier de l’auteur et de ses passions. Au final, ce sont nombres de couleurs, de têtes de monstres, de messages estampillés ‘working class hero’, punk et rock’n’roll et autres bestiaires symboliques qui s’emparent de ces lames pour embellir le quotidien des futurs acquéreurs.

La technique utilisée est basée sur de la peinture pour le Pinstriping, habituellement destinée aux carrosseries de custom cars, aux instruments de musique ou encore aux motos. C’est sur sa page Facebook que tu peux voir une partie de son travail et prendre contact avec lui pour un achat futur, pour une commande spéciale ou pour discuter un peu de son univers toujours plus fascinant. Vince parcourt également les conventions et galeries d’art lors d’évènements particuliers afin de présenter son travail au plus grand nombre.

Ses inspirations viennent essentiellement de son parcours personnel qui va de sa grand-mère artiste peintre à ses expériences au sein d’une usine à gaz de Genève naissante et de son identité de punk rocker 80’s qu’il partage avec sa chère moitié. C’est donc un artiste comblé qui mérite que l’on s’attarde sur sa créativité hors norme pour qu’il puisse en vivre et enfin traverser les frontières de la reconnaissance de ses paires tels que Coop, Kozik, Ed ‘Big Daddy’ Roth, VC Johnson ou encore Brian ‘Pushead’ Schroeder. Une recommandation nécessaire pour les nouveaux adeptes : les lames restent tranchantes, au point où l’on peut la garder avec soi, surtout en cas d’attaque de zombies ! Te voilà prévenu…

https://www.facebook.com/Custom-Chopper

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.