Avec un blaze entre une identité virtuelle et un élément du tableau périodique, Avatarium allie sonorités doom, rock et metal avec une dextérité qui frise l’effronterie. Ben ouais, ils sont méchamment bons les salauds ! Leurs paroles plongent dans un univers tourmenté et sombre, à l’instar de leurs compos et de la variété de construction des morceaux. Un chant rocailleux qui transpire la chaleur morbide et collante d’une coulée de lave. Une perle dans la compréhension, malheureusement rare, de l’équilibre entre les instruments et les voix. Le mixage est intelligent et du coup on en prend plein la tronche, mais de manière équilibrée. C’est un peu comme quand t’accompagne ta sœur au concert d’Henri Dès en traînant les pieds et que sur place tu te surprend à chanter à tue-tête ‘Pan! Pan! Pan! Qui est là ? C’est la p’tite Charlooootte !!!!’. Un frisson, une claque, des souliers qui raclent le plancher poussiéreux de la cabane, des cicatrices qui pètent et un cœur qui saigne. Tout est évident et devient essentiellement absurde. Voilà ce que tu éprouves quand tu écoutes cette galette… Ben alors ! Qu’est-ce-que tu fous encore là ! Lèves tes fesses et cours te procurer cet album aux relents de commun tellement original.

avatariumofficial.com

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.