Inspiration russe et païenne pour Rotting Christ

Ce n'est pas parce qu'il faut un jour et demi de bagnole non-stop pour rallier Moscou depuis Athènes qu'il faut s'abstenir de s'inspirer des traditions païennes russes quand on est un groupe de gros métal grec ...

NORVHAR – Kauna

Après les avoir découvert en première partie de Finntroll au Manoir, aux ultimes heures de 2018, il est temps de découvrir l’œuvre studio de Norvhar. La longue intro nous met dans l'ambiance d'un coin de troque...

Sadist – Spellbound

Des lustres avant les 'Slashers', du temps où le noir-blanc du cinéma permettait à l'encre noire de jouer le rôle du sang frais, régnait en maître incontesté de l'angoisse en bobines un certain Hitchcock Alfred...

SCIENCE OF DISORDER – Private Hell

Si vous avez fréquenté le milieu metal lausannois (disons entre la sortie du premier Morbid Angel et la fin de leur crédibilité) sans jamais croiser la silhouette architecturale de Steph' Grand, seules deux exp...

PEACE IS JUST A BREAK – Little Boy

Bienvenue dans un contexte post-apocalyptique et guerrier, Hiroshima et son liquidateur atomique donnant son nom à l'album. Avec une voix un peu étouffée growl, mixée en retrait, et des cavalcades de batterie q...

CANNIBAL CORPSE – Red Before Black

Et de quatorze pour ces deatheux au nom, à l'imagerie et à la carrière emblématiques (et aux pochettes viandardes routinièrement censurées) ! C'est gros, gras mais précis, tout en faisant appel aux parties les ...