Après trois ans d’existence, les Bâlois nous présentent leur premier essai dans un mélange quelque peu particulier. Si vous prenez un peu de shoegaze, un peu de noise et un peu de post rock, vous obtenez Asbest. Le rythme est lent, répétitif, lourd et globalement très inquiétant. En plus de cela, le chant de Robyn Trachsel semble hurlé avec une sorte de contrôle qui n’arrange en rien l’ambiance. Il n’y a pas une once de vie qui se dégage de cette musique, où tout semble tourner autour de la mort et du désespoir. Vous voilà pris, auditeurs, dans une sorte de mélange, entre hypnose et malaise, qui fait que l’on se demande un peu qu’est-ce qu’il se passe dans nos écouteurs ! Alors si vous êtes un peu ouvert d’esprit, laissez-vous porter par ces sentiments qui, malgré tout, lorsqu’ils sont recherchés, peuvent être agréables et vous feront passer un bon moment.

asbest-noise.bandcamp.com/

Note : 4/5

Auteur : Domenico Troilo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.