Apocalyptica00

Lors de sa sortie en 1996, j’avais vraiment apprecié ‘Plays Metallica by four cellos’, un CD entièrement de reprises de Metallica joué par 4 tarés finlandais au violoncelle. Trois ans plus tard, je les retrouve sur scène au Dynamo Openair en Hollande, jusqu’avant les headliner Metallica. La musique qui sortait du PA était violente et intense malgré l’absence de guitare electriques, pour un concert bref mais qui me laisse sans voix et comme moi cinquant-mille hardeux sont restés bouche bée à voir ces 4 jeunes sur scène à headbanger comme des fous sur les notes de ‘Master of Puppets’ en jouant du violoncelle! 16 ans plus tard peu de choses ont changé, ou presque. Les violoncelles sont seulement 3,  un batteur est venue se reffer, de temps en temps un chanteur, ils jouent aussi des composition originales, mais l’impact et l’intensitée est restée la même! Après quelques années d’absence APOCALYPTICA, au siècle Eicca Toppinen, Paavo Lötjönen, Perttu Kivilaakso et Mikko Sirén à la batterie, retournent enfin en Suisse pour la promotion de leur dernier CD ‘Shadowmaker’ et une salle bien remplie de 1’500 fans les attend avec impatience. On démarre avec ‘Reign of Fear’ et ‘Grace’ avant d’introduire Franky Perez au chant pour ‘I’m not Jesus’, ‘House of Chains’ et ‘Not Strong Enough’. Je n’ai rien de personnel contre Franky, qui se demontre être un très bon chanteur, mais je trouve que la voix enlève aux compositions du groupe leur particularite et les fait sonner un peu comme n’importe quel groupe de rock. Mais c’est une opinion très personnelle. ‘Master of Puppets’ resonne dans la salle avec puissance et très vite les spectateurs commencent à chanter un des refrains plus connu du metal, ‘Inquisition Symphony’ de Sepultura va suivre de près. Le gros projecteur au fond de la salle est enfin allumé pour transmettre des images à temps sur les notes de ‘Bittersweet’ et ‘Harmageddon’, presentée comme la toute première composition originale du groupe. Le concert continue avec alternance de vieux et nouveaux morceaux pour arriver vers la fin du concert à nous presenter ‘Refuse/Resist’, ‘Seek & Destroy’, avec le texte presenté sur l’écran, comme dans une sorte de karaoke, et ‘In the Hall of the Mountain King’ de Edvard Grieg ! A noter la presentation de l’hymne Suisse à la fin du morceau, avec le drapeau Suisse qui flotte sur l’écran pour remercier les fans helvétiques. A la fin du concert, Perez retourne sur scène pour ‘I don’t care’ et ‘Dead Man’s Eyes’ termine un concert de grande classe après presque 100 minutes de show. (Andy Gaggioli)

 

Apocalyptica01

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Copyright 2015 by Miriam Ritler

Apocalyptica04 Apocalyptica03 Apocalyptica02