©Sinkane

Après un premier album légèrement teinté de psyché tribal, le New-Yorkais présente ici sa manière de vivre sa vie. En prenant une tournure plus axée sur des percussions variées sublimant sa voix, on part ici dans un désert pas si poussiéreux que ça. Ça frôle le funk, les 70’s (‘U’Huh’, qui pourrait très bien figurer sur la bande originale de ‘Vinyl’, la superbe et désillusionnée série de Scorsese).

Malheureusement un peu trop mid-tempo pour nous faire taper du pied ou nous dandiner (excepté ‘Passenger’, qui elle nous envoie sous les tropiques et nous fait rêver à un album du même calibre), ce ‘Life & Livin’ it’ perd en dynamique. Certes immanquable pour les fans de la première heure, les curieux, quant à eux, feraient mieux de prêter leurs oreilles à d’autres artistes émergents.

SINKANE
Life & Livin’ it
Irascible
www.sinkane.com

SINKANE - Life & Livin' it
1.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.