preview_machine.head.OK(BD)

En mode touring intense, le combo d’Oakland revient piétiner une nouvelle fois le sol helvétique en début d’année, après avoir secoué le Fri-Son récemment. De quoi se réjouir fortement. Depuis ses débuts jusqu’à ces jours, Machine Head constitue l’un des piliers quasi indestructibles du metal moderne : une discographie impressionnante, même si elle n’a pas toujours été bien accueillie par les fans, dont il faut relever les moments les plus forts : ‘Burn My Eyes’, leur premier opus et ‘The Blackening’, skud incontournable de la première décennie du millénaire. Un univers sombre et violent, parfois même apocalyptique, ressort de chacune de leurs étapes discographiques, tout en gardant un son particulièrement reconnaissable mais renouvelé et surtout la voix ultra puissante de Robb Flynn, inaltérée depuis plus de vingt ans de carrière. Fort d’un charisme plus qu’imposant en live, ce dernier et ses comparses savent comment motiver les troupes et ne pas ménager les cervicales. Ou comme l’un de leur fameux tître le dit si bien : the blood (après s’être pris le coude d’un mec dans les dents en plein moshpit), the sweat (surtout à l’Usine), the tears (de joie) ! [MHR]

www.ptrnet.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.