KILLIT – Shut it down

Quand on chronique un groupe connu, on peut partir du principe que les lecteurs ont déjà une idée du son de celui-ci. Pareil quand on chronique un groupe inconnu dont les influences sont évidentes : il est aisé...