En 2015, leur album était plus que prometteur. Il avait cette odeur du papillon fraîchement sorti de sa chrysalide, ce goût de la recherche d’identité que l’on peut presque atteindre. La trace grasse et chargée de l’excellence. Avec ce 10 titres, frustrant par sa durée, les crochus poussent plus loin leur quête du sublime. Un ensemble encore plus homogène, passant par les chemins usés de l’ingéniosité tout en bouleversant les émotions perverses des amateurs de stoner et de sludge. Comment l’expliquer simplement ? En vérité, ce ne serait pas honnête de le faire, ça ne lui rendrait pas justice. Disons : c’est aussi envoûtant qu’un dépucelage, aussi terrible que l’essence de l’apocalypse que les chrétiens redoutent avec culpabilité et supplient avec ferveur. Horde est à placer sur le haut du panier de la créativité internationale de 2018. L’automne ne saurait le gâcher ni l’hiver le glacer.

tenacity-music.bandcamp.com/album/horde

Note : 4/5