En 2015, on s’était pris un triple coup de pied sauté dans la gueule avec un ‘Out of the Cold’ qui – sans mauvais jeu de mot – nous avait laissé sans voix. Trois ans et demi plus tard, on s’en masse encore la mâchoire et à l’annonce du nouvel album ‘Into the Void’, on se demande à quelle sauce les 5 Fribourgeois d’Ogmasun vont nous bouffer.

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, au fond de la classe, il s’agit d’un groupe rattaché à une scène montante en Suisse, la scène post-rock/metal instrumental : cette étiquette peut sembler très spécifique et, dans les faits, c’est en effet un style passablement codifié. Mais le quintet arrive à tirer son épingle du jeu et ce grâce à une personnalité forte, une empreinte musicale singulière et une tendance naturelle à bousculer les règles… Du moins, c’est la forte impression que nous avait laissé leur premier album. Quid de ce second album ?

Et bien ça commence très fort, avec un ratio “nombre de chansons/minutage de l’album” très bas : deux chansons pour près de 40 minutes au total, ce qui, par principe, conquiert déjà le cœur de votre rédacteur. Après trois minutes d’écoute, le temps que l’ensemble des instruments entrent en scène dans toute leur puissance, on fait un premier constat : le tout sonne extrêmement bien. Le mixage est plus immersif qu’auparavant et il y a une réelle amélioration sur le son de la batterie. On est toujours bluffé par la place que prennent les claviers dans ces compositions et par les sonorités atypiques qui en découlent, sans jamais empiéter sur le territoire des lignes de guitare et de basse.

En parlant de composition, on sent une certaine économie sur les breaks intempestifs qui caractérisaient ‘Out of the Cold’ en 2015 : l’écoute en devient plus fluide et cette fois on est vraiment surpris quand le morceau prend un détour abrupt vers une nouvelle signature rythmique. Quelques accents jazz et math-rock font leur apparition au fil de ces deux titres qui prennent le temps de se construire et de se désassembler. On se laisse balloter vers des horizons hallucinés, sans même se poser la question “comment suis-je arrivé ici?” : tout s’enchaîne logiquement. Il est très difficile de décrire ce qu’il se passe par des mots : ça ressemble à du post-metal, à du post-rock, à du prog, mais en même temps ça n’est rien de tout ça. Frénésie, énergie brute, instable, bombe atomique frôlant la fission. C’est violent sans nous tirer vers le bas, c’est avant-gardiste sans être indigeste.

Ogmasun est l’une des formations musicales des plus créative et audacieuse du paysage rock Suisse et s’il en fallait encore une, ‘Into the Void’ en est la preuve absolue. Alors, si tu as lu ce pavé jusqu’ici, jette-une oreille à ce nouvel album (et au précédent également) : ce groupe mérite toute ta considération.

ogmasun.com

FICHE CD
Into the void
Cold Smoke Records
Note : 5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.