Le Nox Orae soufflera ses dix bougies cet été. Pour marquer le coup, le festival reprend la même formule que lors des éditions précédentes, en proposant quatre concerts par soir, mais s’étalera cette fois-ci sur trois soirs, contre deux lors des éditions précédentes. Et nous n’allons pas nous en plaindre, tant la programmation s’avère pointue et alléchante cette année encore.

C’est peu dire que le petit festival vaudois a su se tailler un nom sur la scène rock indé lors de ses neuf éditions précédentes. Grâce bien-sûr à son cadre splendide : un festival à taille humaine, dans le magnifique Jardin Roussy à La Tour-de-Peilz, en bordure du lac Léman. Mais surtout grâce à une programmation toujours cohérente, éclairée et sans concessions. Voyez plutôt : Thurston Moore, Thee Oh Sees, Ty Segall, Warpaint, The Brian Jonestown Massacre, Slowdive. Tous ces groupes, pour ne citer que ceux-là, ont foulé la scène du Nox Orae par le passé. Et le festival semble faire encore plus fort cette année.

 Ainsi, durant trois soirées qui s’annoncent d’ores-et-déjà mémorables, le festival fera monter sur scène des artistes de la trempe de Deerhunter, The Flaming Lips et Spiritualized, tous trois annoncés en têtes d’affiche depuis de nombreux mois. Ces noms à eux seuls justifieraient l’achat d’un billet dans n’importe quel festival digne de ce nom. Mais le Nox Orae n’a pas fait les choses à moitié cette année, et à ces noms se sont ajoutés (entre autres) ceux de Deerhof, Viagra Boys et The Psychotic Monks. Sans oublier le groupe américain légendaire Low. Cerise sur le gâteau, le Nox Orae assume pleinement son rôle d’acteur culturel local et n’oublie pas de promouvoir la scène musicale helvétique, en programmant chaque soir un groupe suisse : Hyperculte le jeudi, Sun Cousto le vendredi et Mount Köya le samedi.

Rendez-vous donc les 29, 30 et 31 août à La Tour-de-Peilz. Trois soirs, douze concerts. Une programmation rock au sens large, explorant toutes les palettes que le genre peut offrir, et qui n’a rien à envier à personne.  Choisissez votre style, ou foncez les yeux fermés, vous ne devriez pas être déçus. Mais surtout ne manquez pas d’aller faire un tour à Nox Orae à la fin du mois d’août. On vous aura prévenus !

Texte par Luis Amella

www.noxorae.ch

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.