On badine pas mal sur le fait que certains musiciens ont des visions et se doivent de créer, mais l’histoire est vraie pour Anthony Catalano, qui s’est retrouvé dans une quête inexplicable et une marche pieds-nus dans le désert de plus de 17 heures. Pour rendre l’histoire encore plus anecdotique, il s’était dit que leur studio d’enregistrement était basé dans une réserve indienne. C’est sur ce mysticisme qu’est orienté ‘Same Sun, Same Moon’, une ode à l’universalité (nous vivons tous sous le même soleil et la même lune, depuis des milliers d’années), un voyage romantique et perturbé aux relents americana. On est loin des premiers titres accrocheurs de ‘Gold Fever’, pour un résultat un peu plus chaotique, mais on appréciera toujours les slides de guitare et la musicalité du duo de San Diego.

www.littlehurricanemusic.com

Note : 2.5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.