20h00 pile et Less than Jake entre en scène alors que la moitié de la salle est encore au bar.

20h02, le chanteur demande à une photographe de prendre son derrière en photo, le ton de la soirée est donné.

Les cinq membres sont en forme, se charient comme des gamins tout en alignant proprement leurs morceaux. Chanson finale en apothéose sous une pluie de papier toilette, il n’en fallait pas plus pour donner définitivement la banane à un circle pit en effervescence ainsi qu’au reste du publique.

Lagwagon, contrairement à son nom, n’a pas trainé la patte et a rajouté une couche d’humour à deux balles durant toute sa prestation. Le bondissant bassiste et l’immense guitariste ont joué de leur différence de taille, deux têtes quand même…, entre deux échanges avec les spectateurs, le plus petit narguant sa montagne. Comme leurs prédécesseurs, les musiciens se vannent comme des ados. Oui, il s’agissait bien d’un retour (ou d’une continuation) en adolescence, avec les rides en bonus mais on s’en fiche parce que ça a fait du bien.

Bon, c’est pas tout mais j’ai un skate à prendre.

Texte et photos par Lulu Maugeon

www.fri-son.ch