Le festival Up In Smoke revient pour une 7ème édition ! Pendant trois jours, du 3 au 5 octobre 2019, les amateurs de heavy, rock, doom, psych et stoner en prendront plein les oreilles dans la magnifique salle du Z7 à Pratteln. Plus de 20 groupes internationaux viendront se produire sur les deux scènes. Les festivaliers auront aussi l’opportunité de dormir sur place. Coup d’œil sur la programmation :

 

Originaire de Belgique, le groupe de doom metal Amenra commence avec un son plutôt hardcore, pour finalement se diriger vers un son puissant, lourd, marqué par une certaine noirceur et une grande mélancolie, aux sonorités désormais sludge et doom.

 

Formé à la fin des années 1970 par le frontman légendaire Scott « Wino » Weinrich, leader de Saint Vitus et pionnier du doom metal, le groupe The Obsessed connait plusieurs changements de line up avant son retour en 2016 et l’album « Sacred » qui inscrira définitivement la bande dans l’histoire du heavy metal.

 

Le groupe Eyehategod émerge à La Nouvelle-Orléans en 1988. Pionnier de la scène sludge metal américaine, le quintet puise son inspiration auprès des groupes Melvins, Carnivore, The Obsessed, Black Flag, Corrosion Of Conformity et Black Sabbath.

 

Le groupe de stoner rock suédois Truckfighters sera également au festival. Ils fêteront l’année prochaine les 15 ans de leur premier album « Gravity X » en organisant une tournée mondiale. En utilisant le fuzz, le groupe offre des sonorités desert rock à sa musique.

 

Originaire d’Allemagne, le groupe My Sleeping Karma a l’habitude de plonger ses auditeurs dans une expérience sonore hallucinante grâce à sa musique instrumentale à la fois psychédélique, stoner, space et rock progressif, teintée de sonorités indiennes.

 

Venus tout droit de Brême, Mantar se forme en 2012. Le duo, composé d’Hanno au chant et à la guitare et d’Erinc au chant et à la batterie, propose un son entre black metal, doom et punk. À deux, ils sont parfaitement capables de tout détruire sur leur passage.

 

Formé en 2000 à l’initiative de Tommi Holappa, guitariste dans le groupe Dozer, Greenleaf ne devait être qu’un projet pour s’amuser. Composé en plus de Sebastian Olsson à la batterie, de Hans Fröhlich à la basse et d’Arvid Hällagard au chant, le groupe, qui fêtera ses 20 ans l’année prochaine, s’établit de plus en plus avec sa musique stoner.

 

Nouveau groupe de la scène stoner suédoise, Lowrider. Après avoir sorti un EP avec Nebula en 1999 et un album « Ode To Lo » en l’an 2000, le groupe se reconstitue en 2013. Il s’inspire de Black Sabbath, de Led Zeppelin et de Kyuss.

 

Dix ans après la pause annoncée par le groupe de stoner californien Nebula, celui-ci vient de dévoiler la date de sortie de son prochain album intitulé « Holy Shit ». Il verra le jour le 7 juin prochain. Des nouveaux titres qu’ils emmèneront certainement avec eux au festival.

 

Originaire de Pologne, le groupe de stoner doom Dopelord formé en 2010 sort un premier album baptisé « Magick Rites » en 2012. La bande, qui s’inspire de vieux films et de la musique des années 70, a même accompagné les vétérans de Saint Vitus pour leur tournée mondiale « 40 F’N Years ».

 

Depuis la sortie de leur premier album « Twilight In The Desert » en 2007, les Italiens de Black Rainbows se sont imposés sur la scène underground européenne avec leur son alliant heavy psych, stoner des années 70, fuzz rock et space rock. Un cocktail explosif !

 

Le 17 mai prochain sortira le nouvel opus des heavy rockeurs Lo-Pan. Originaire de l’Ohio, le quartette envoie un son lourd et des mélodies accrocheuses dans les oreilles de ses auditeurs.

 

Formé en 2013, le groupe Elephant Tree commence sa carrière avec un son blues rock. Ils s’installent ensuite sur la scène stoner metal. De Londres, leur succès dépasse les frontières. Ils se rendent en Europe à plusieurs reprises pour promouvoir leurs nouveaux albums.

 

Fort d’un tout nouvel opus intitulé « Vatan » et sorti en novembre dernier, le groupe de heavy psych et stoner berlinois Samavayo sera également au festival. Il puise son inspiration dans le rock des années 60, 70, et 90.

 

Déjà présents au festival en 2014, les Suisses de No Mute seront de retour cette année. Formée en 2006, la bande propose un son énergique et distordu, qu’elle a déjà emmené en Hongrie à plusieurs reprises au cours de tournées européennes.

 

Hathors voit le jour en 2010 à Winterthur. Après avoir accueilli le nouveau bassiste Simeon Thompson, le groupe de noise blues punk publiait en 2018 un nouveau single intitulé « Sleepwalker ». Plusieurs dates en Allemagne et en Suisse avaient suivi. Des nouveaux titres ne devraient pas tarder, encore un peu de patience.

 

Originaire de Berlin, le groupe 24/7 Diva Heaven se compose de trois musiciennes : Kat, Mary et Karo. Issues d’un milieu plutôt stoner, elles sont désormais influencées par la scène hard rock des années 90, en particulier par le grunge et le punk rock.

 

Les Suisses du groupe Lord Kesseli & The Drums viendront faire une démonstration de leur talent en présentant leur musique mélangeant synthwave, shoegaze, post punk, pop et stoner. Le duo marie toutes ses influences à la perfection.

 

Originaire de Londres, le groupe Steak expérimente le rock’n’roll en y apportant des sonorités stoner, desert rock et fuzz rock. Des riffs lourds et des refrains entêtants, il n’en faut pas plus pour séduire les fans.

Ouverture des portes : 17h00
Début de la soirée : 18h00

Les billets sont disponibles sur www.ticketcorner.ch

Plus d’infos sur www.z-7.ch