Après la petite route qui semble ne jamais se terminer et relie Aigle et Corbeyrier, se trouve un village qui a servi d’ancien lieu de passage pour les Celtes. 2000 ans après, celui-ci sert de terre d’accueil pour le Festival Celtique de Corbeyrier ! Les Celtes avaient du goût lorsqu’il s’agit d’avoir une vue sur le monde : on se retrouve ici face à un panorama à couper le souffle : bienvenue ici pour deux jours de festivités mêlant musique, danse, convivialité et gastronomie celte !
 
La programmation de la douzième édition de ce festival incontournable d’amateurs de musique celtique réussi le pari de l’éclectisme tout en restant dans le thème : musique traditionnelle irlandaise, vivante et endiablée, punk celtique jusqu’au bal breton mélangé à du rap US…


Le vendredi, les français Busker & Keaton se chargeront de l’ouverture du festival. Violon, guitare et bodhrán forment une musique traditionnelle irlandaise qui nous emmènera dans l’ambiance des pubs ! Viendront ensuite Lúnasa : l’Irlande, c’est un pays de légendes, de contrastes, de couleurs, d’odeurs et de sentiments, et la musique traditionnelle instrumentale de Lúnasa n’a pas besoin de mots pour nous les raconter ! Plantec et sa musique bretonne aux touches rock et électro viendra clôturer la soirée. On n’oublie pas la scène de la Tanière, antre des danseurs, où se produiront The Cupateas, Blain Leyzour et Storm in a Teapot.
 
Après une nuit passée au camping (dans la partie « familiale », plus calme, ou la partie « festivaliers », pour les fêtards), place aux groupes du samedi ! Hydromel, groupe emblématique du festival qui avait été créé pour la première édition du festival en 1997, sera de retour sur les planches avec un répertoire traditionnel irlandais et breton à sa sauce. Suivront Talisk, un des groupes les plus dynamiques de la scène folk britannique, les Selfish Murphy, venus de Roumanie, et leur punk celtique à la Dropkick Murphys, et les Beat Brouet Trio, mélangeant entre autres bal folk breton et rap US. La Tanière abritera les concerts de Delienne, Hop Corner et Eyrinn’s.
 

Et enfin, jamais inscrite sur la programmation mais toujours présente durant le week-end, au moins pour quelques minutes : la pluie !
 
Entre deux concerts, il y aura de quoi se régaler : comme dans tout bon festival celtique, on y trouvera du sanglier, jambon, crêpes bretonnes, plats celtiques, et aussi des assiettes végétariennes. Le samedi, possibilité de s’essayer à la cueillette dans la forêt. De nombreux artisans seront présents, notamment les traditionnels forgerons.
 
On se réjouit de vous retrouver en ce rassemblement de porteurs de kilts et de cornes à boire pour se laisser emporter dans des tourbillons d’émotions au son de la harpe celtique ou du bodhrán, là où la convivialité déborde de chaque verre de Guinness et où la chaleur humaine qui se dégage des chansons tout comme des danseurs.

[Sandra Lehmann] [Clément Mercier]
 
www.festival-corbeyrier.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.