Dour Festival, Dour Belgique, du 10 au 14 juillet 2019


Vous connaissez le Dour? Peut-être que le nom de localité ne vous dit pas grand-chose, comme pour beaucoup de festivals en Europe qui se retrouvent dans des coins un peu plus isolés, mais le festival qui s’y déroule chaque été depuis passé 30 ans devrait vous inspirer un peu plus. 7 scènes pour une pétée d’artistes de tous genres, tout ça pour un public tout autant varié et provenant d’un peu partout, c’est ce qui vous attend en Belgique en juillet.

On fera l’impasse sur la majorité des artistes pour vous présenter uniquement ceux provenant de notre domaine d’expertise. On va se focaliser sur la journée du 13 juillet, où on vous propose de vous planter devant la Salle Polyvalente et d’y rester, vu que là se déroulera la nommée ‘Avantgarde Metal Day’. Sur scène se suivront des groupes, le genre étant pariculièrement axé cette année sur du doom et des dérivés du metal extrême.

On commence avec Vonnis, jeune groupe belge au beau slogan ‘Everything Breaks, Everyone Crumble’, qui défend actuellement son premier EP. Ce groupe est à garder à l’œil, ayant un petit quelque chose particulier. Ensuite on a les français de Birds In A Row, dans un registre punk un peu plus relevé par un côté mélodieux, ou les belges de Wiegedood pour du black metal faisant du pied à du post ou de l’atmosphérique. The Body & Full of Hellsont à l’origine deux groupes différents et fusionnent leur doom et leur grindcore pour une belle claque! On reste encore un peu dans le doom avec YOB, qui avec leur dernier album ‘Raw Heart’ n’ont clairement pas dit leur dernier mot. On continue avec Electric Wizard, dans du stoner et doom au frontman immuable qui sait pourtant toujours renouveler leur musique, et pour compléter cette journée ‘AvantgardeMetal Day’ Neurosis pour de l’expérimental de ces mêmes genres. Le groupe sait se faire rare, saisissez l’occasion de les voir en live!

Mais ne vous focalisez pas uniquement sur cette journée, allez aussi jeter un coup d’œil à la prog restante du festival. De plus, le Dour porte les valeurs de partage, de tolérance et de respect, ce qui se miroite à travers son publique et sa programmation ne s’axant pas sur un seul genre. Tout ça à voir en plein milieu d’un parc éolien, ce qui renforce encore le message de développement durable même pour les gros festivals. Mais si vous voulez vous éloigner un peu le matin et profiter de la région, le festival vous prête gratuitement des vélos (contre inscription, bien sûr), vous permettant même de faire un arrêt pour déguster des produits locaux à la Brasserie de Blaugies.

C’est pas beau la vie?

 

Photo de Une (c) leatitia SD

Plus d’infos sur www.dourfestival.eu/fr