C’est l’histoire d’un mec qu’a le blues, pas un p’tit blues du samedi soir ou un blues à la petite semaine ! Non, un vrai gros blues bien poisseux qui lui colle à la peau.  C’est qu’il en a marre, et on le comprend ! Les temps sont durs, insécurité (poil au nez), mondialisation, pollution (poil aux nichons), crise mondiale,  trumpitude,  hollandisme, macronisation, terreur sur les villes et à droite toute… Au secours ! Alors oui on le comprend bien ce mec qui a le blues, et on est tout content de lui apporter la bonne nouvelle ! Hey mec, sèche tes larmes toutes bleues, en mai y’a la huitième édition du Blues Rules Festival ! ‘Let’s boogie, all night long’  un seul regard sur l’affiche et on se sent déjà beaucoup mieux ! Allez, va  noyer ton chagrin, une petite bière et  de la bonne zic’ y’a rien de tel pour se requinquer. Le Blues Rules saura apaiser tes angoisses, tu y seras accueilli comme il se doit par  The Blue Spirit Band, un groupe romand au savoir-faire indéniable, qui te distillera une bonne grosse dose de groove de derrière les fagots, juste de quoi panser dignement tes plaies. Tu y trouveras aussi du réconfort avec des pointures américaines comme Mark Muleman, Robert Kimbrough Sr. Ou Reverent Peyton Big Damn Band, chaleur humaine et bonnes vib’s (ce dont tu as le plus besoin) seront au rendez-vous. Et puis faut le dire quand même, rien de tel qu’un petit coup des impertinents genevois Duck, Duck Grey Duck ou de  la classe absolue et hitchcockienne des Hillbilly Moon Explosion pour reprendre goût à la  vie. Go Johnny, go !

www.blues-rules.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.