Malgré un public très présent durant l’après-midi et des artistes talentueux, la 2ème édition de Prémices Festival n’a pas réussi son pari initial : encourager les mélomanes à arpenter les différents clubs de Lausanne à la découverte de la musique de demain. L’occasion de réfléchir à l’avenir de ce tout jeune événement.


Les artistes programmés ont répondu à nos attentes en proposant des concerts de haut vol, prouvant ainsi qu’ils sont bien ceux sur qui il faudra compter demain. À 19h30, B77 et Morse ont ouvert le festival In devant un public conquis. Mention spéciale à Haute, qui a charmé les spectateurs du D !. Steiner & Madlaina ont proposé un live tout en émotion tandis que Cell7 a transcendé le Vinyl. Avec son projet solo, Audran a séduit le public de la Datcha tandis que Hyacinthe, qui a remplacé au pied levé Mavi Phoenix, a emmené tout Le Romandie dans son univers si particulier.

Le festival Off, lui, a remporté un franc succès: des terrasses bondées et des shows mémorables voire complètement décalés. Fever Dream n’a pas hésité à monter sur les tables du Pavillon, tandis que les membres de Nébuleuse y ont donné une véritable leçon de style. Du côté du Great Escape, c’est les Invertébrés qui ont mis le feu.

17 lieux, 50 artistes, 60 performances : le pari était ambitieux. De nombreux sponsors et partenaires ont choisi de faire confiance et les bénévoles qui ont répondu présents ont eux aussi contribué à cette belle fête musicale. Quant aux différents clubs, ils ont adhéré dès la première année avec enthousiasme au concept et ont pris le risque d’accueillir des artistes émergents dans un festival émergent. Les organisateurs en sont très reconnaissants !

La pérennité d’un jeune festival au sein d’une offre foisonnante comme celle de la ville de Lausanne est cependant très fragile. Une jeune équipe pleine d’envie et de motivation ne suffit parfois pas à atteindre les objectifs fixés au préalable. Et cette année, durant un week-end chargé de fin de mai aux avant-goûts d’été, Prémices n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu.

L’heure n’est cependant pas au défaitisme. Dans un deuxième temps, le comité entend sonder l’enthousiasme du public et des partenaires et déterminer dans quelle mesure ils envisagent de soutenir Prémices par la suite, dans sa forme initiale ou sous un concept repensé.

Enfin, les organisateurs garderont de cette déambulation musicale de presque 24 heures de superbes souvenirs et la satisfaction d’avoir pu programmer des artistes talentueux et émergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.