Toute l’équipe de l’Association du Salopard, chargée depuis 2005 de la programmation culturelle au sein du Bourg, est heureuse de présenter son programme pour les mois de septembre et octobre. Si les membres fondateurs historiques de l’Association prennent un peu de recul cette année, celle-ci continue de grandir et de se développer. Bien que la très large majorité de sa programmation se fasse toujours dans l’ancien cinéma de la rue de Bourg, l’Association du Salopard existe également ponctuellement hors les murs, grâce à de très belles collaborations, notamment avec le Festival de la Cité, l’Arsenic ou la Nuit des Images, ainsi qu’avec diverses associations, labels, collectifs de la région, qui défendent les mêmes valeurs.

 

La ligne de programmation de cette douzième saison va dans la même direction que celle de ces dernières années, à savoir une pluridisciplinarité dans laquelle la musique tient une part prépondérante. La promotion de la scène locale, et suisse en général, a toujours une importance majeure, ce se soit en offrant la possibilité aux groupes régionaux de vernir un album, de partager la scène avec un groupe international ou d’établir résidence pour la création d’un nouveau projet. L’Association du Salopard avance toujours avec cette volonté d’étancher la curiosité de son public, en faisant découvrir groupes et artistes de divers horizons, parfois obscurs, qu’ils soient reconnus ou trop méconnus. Elle continue également d’ouvrir sa programmation à d’autres disciplines : des soirées d’improvisation théâtrale, des cabarets littéraires, des contes pour jeune public, ou encore un cycle de conférences sur l’histoire du jazz sont ainsi d’ores et déjà programmés tout au long de la saison.

Nous vous proposons de vous pencher sur cette programmation de la rentrée, avec l’agenda complet des mois de septembre et octobre que vous découvrirez ci-dessous. Vous retrouverez toutes ces informations et plus de détails sur le nouveau site internet:  www.salopard.ch

Programme :

mercredi 13 septembre

Sara Oswald (CH), violoncelle-électronique-effets-piano

Ayant notamment collaboré avec Sophie Hunger, The Young Gods, Pascal Auberson Colin Vallon, Olivia Pedroli et avec le quatuor à cordes Barbouze de chez Fior, SARA OSWALD se lance dans son premier projet solo. Les compositions originales de la violoncelliste et multi-instrumentiste lausannoise promettent un voyage où l’invitation onirique se marie aux pulsations telluriques; autrement dit, les différentes voix du violoncelle ne boudant pas une pincée d’électronique et d’effets.
https://www.saraoswald.ch


vendredi 15 septembre

-OUS label night : Tresque (live – CH) + Gibraltar Vacuum (live – CH) + Ink! (DJ set – CH), proto-techno, electronics, experimental

Le label électronique zurichois investit le Bourg pour une soirée complète et amène dans ses valises trois de ses plus éminents représentants. Tresque est le nouveau projet de d’Incise, artiste issu de la scène expérimentale genevoise que l’on peut notamment voir à l’œuvre dans Diatribes ou La Tène. Sa proto-techno puise ses influences autant dans la noise, le dub et la musique concrète que dans les musiques traditionnelles répétitives. Gibraltar Vacuum, side-project de Feldermelder, pénètre au plus profond dans l’ADN de l’electronic dance music, pour en ressortir avec une techno à la fois lourde et tordue. Enfin Ink! nous transportera dans ses multiples univers électroniques, à travers un DJ set sans frontières. http://www.ous.ooo


mercredi 20 septembre

Cantenac Dagar (S.K Records, Isola Records – FR), post-industriel, noise, transe primitive

Rituel pour l’invention d’une sensibilité radicale. Cantenac Dagar fait figure d’électron libre sur les scènes souterraines françaises. Réuni depuis 2013, ce duo persiste dans un chantier musical singulier avec un instrumentarium restreint (banjo, human beatbox et lecteurs k7). C’est en sondant un immense tissu de matière criarde teintée d’un folklore inconnu qu’ils puisent leur énergie. Une énergie dure, constante et contagieuse prenant la forme d’une transe sauvage et frénétique en live.
https://www.cantenacdagar.com

+ Maspin (CH), noise-ambient
Maspin est un violoniste suisse jouant dans différents groupes (Convulsif, Insub Meta Orchestra…) aux styles variés, du doom-rock à la musique improvisée électroacoustique. Une recherche dans l’amplification du violon et le traitement du son lui permet d’avoir aujourd’hui un jeu original et polymorphe. Son projet solo est une extension de son travail pour la musique de film ou de danse. C’est un mélange de rock, ambient, noise et musique balkanique évoquant des paysages allant de la fragilité du cristal à une insoutenable densité.
https://www.youtube.com/watch?v=xXzW-7zwPEA


samedi 23 septembre

Magic & Naked (vernissage d’album – CH), psych love pop

En 2013, Magic & Naked éclot des esprits torturés de la jeunesse genevoise à la recherche d’un sens valable à donner à leurs vies. Ils sortent un premier album éponyme sur Casbah Records. Une ode pop amoureuse et lunaire enregistrée par The Pussywarmers. Puis le groupe se paye la chance et l’audace d’une session d’enregistrement dans les beaux studios bretons Kerwax. ‘Human Expression’ est né et sort ce mois de septembre sur Le Pop Club Records. Taxés de « Beach Boys suisses » par les Inrocks, et se revendiquant volontiers comme les petits-enfants spirituels de JJ Cale, Magic & Naked joue de la shuggie pop musique.
https://www.youtube.com/watch?v=sYzsI9s2OmE

+ Corridor (CA), art-rock, indie-pop, post-punk
Appliqués, inspirés, intuitifs et parfaitement libres, les garçons de CORRIDOR, issus de la bouillonnante scène musicale de Montréal, ouvrent un voyage musical psychédélique fascinant. Après avoir donné des couleurs post-punk, fuzz rock et shoegaze à leurs deux premiers albums, le groupe canadien emprunte une nouvelle direction sur son troisième opus fraichement sorti, ‘Supermercado’. Un nouvel album qui joue sur la répétition des mélodies, des progressions lentes et mise sur deux voix distinctes l’une de l’autre pour un résultat final plus acéré, et étrangement, plus pop. Exit le revival, Corridor surprend et tend la main pour une traversée hypnotique qui se redécouvre à chaque écoute, en français dans le texte.
https://corridormtl.bandcamp.com


lundi 25 septembre

Acid Baby Jesus (Fuzz Club Records – GR), psychedelic garage pop

Un son crasseux et débraillé, des bonnes doses de surf-pop et d’embardées acides, sans oublier une touche du sulfureux ‘rebetiko’ (musique traditionnelle grecque) : le rock d’Acid Baby Jesus puise dans de multiples influences, principalement 60-70’s, pour nous offrir un voyage où le garage, le psychédélisme et le punk se réunissent pour nous envoyer dans l’espace. Formé en 2009, le groupe grec s’est fait remarqué en 2011 alors qu’il assurait la première partie de la tournée européenne des Black Lips. Après plusieurs EPs et albums, et de longs mois à tourner autour du monde, le combo d’Athènes revient en septembre avec un nouvel album sur Fuzz Club Records (Goat, The Black Angels, Dead Skeletons…).
http://acidbabyjesus.com

+ Leopardo (CH), lo-fi rock’n’roll ballads
Chansons simples, structures minimes, solos primitifs, paroles d’amour et plages psychédéliques : Leopardo est le nouveau projet solo de Romain Savary (membre de Papaya Fuzz et Red County), qui s’entoure en live des musiciens les plus « shallo » de Fribourg et Lugano.
https://soundcloud.com/leopardoshallo


mercredi 27 septembre

Minami Deutsch (Guruguru Brain, Cardinal Fuzz – JP), krautrock

Minami Deutsch est un trio japonais œuvrant dans la plus grande tradition krautrock avec pour ligne de mire tout au bout de l’autoroute les éternels Neu!, Harmonia ou Can. Parfois rêveuse et aérienne, parfois beaucoup plus électrique, leur musique se base sur des rythmes motoriques, hypnotiques et répétitifs, auxquels s’ajoutent des voix étranges, des pulsations électroniques et des riffs fuzzy. Leur premier album est sorti sur Gurugurubrain, label fondé par leur amis de Kikagaku Moyo, et sur le label culte anglais Cardinal Fuzz (Gnod, Hookworms, The Cosmic Dead…). https://minamideutsch.bandcamp.com

+ Mk Ultra (CH) space rock
Nom de code du projet né des cendres du groupe psychédélique veveysan Forks, assurera la première partie avec un rock expérimental, spirituel et hallucinogène.


jeudi 28 septembre

Tatum Rush’s Night : Tatum Rush (live – CH) + Mathilde Fernandez (live – BE) + Ceri (DJ set – IT), pop

Carte blanche à Tatum Rush ! Le crooner voilé aux lunettes noires a promis qu’il dévoilera tous les nouveaux tubes de son prochain album, « Mini Girls », lors de cette soirée. Mais attention, deux autres noms ont émergé d’une fumée rougeâtre. Mathilde Fernandez, « nouvelle ambassadrice d’une pop baroque et barrée, tantôt performeuse, pianiste, ventriloque, chanteuse de variété ou diva lyrique » (Les Inrocks) ouvrira en beauté les feux. Puis Ceri, mystérieux DJ et producteur milanais responsable d’une série de hits italiens, conclura la nuit avec un DJ set plein de bombes pop « guilty pleasure ».
http://www.tatumrush.com


mercredi 11 octobre

Peter Kernel & Their Wicked Orchestra (CH), orchestre folk-rock

Le duo tessino-canadien Peter Kernel, formé en 2005 par Aris Bassetti et Barbara Lehnhoff, s’est forgé son identité dans un rock arty, primaire et bestial. Lointains cousins de Sonic Youth et de Blonde Redhead, Peter Kernel a véritablement explosé dans la sphère indé suite à la sortie en 2015 de leur album ‘Thrill Addict’. Cette année, le duo revient avec un ambitieux et magnifique nouveau projet, Peter Kernel & Their Wicked Orchestra, dont l’album sort cet automne sur leur label On The Camper Records. Une formation à six musiciens, sorte d’orchestre sonique et lo-fi fougueusement mélancolique, avec violoncelle, violon alto, harmonium, piano, percussions et harpe.
https://www.youtube.com/watch?v=L9853wREXLc


jeudi 12 octobre

Shit And Shine (Gang of Ducks, Diagonal Records, Editions Mego – UK), proto-techno-noise

Shit And Shine ou la quintessence de l’inclassifiable. Étrange duo vouant une passion aux accords de guitares qui couinent et aux oreilles de lapin, fondé par le génial Craig Clouse, Shit And Shine met les deux pieds dans l’expérimentation…façon caméléon. Proto-techno versée dans le funky répétitif, noise lourde et syncopée, disco bouffonesque, post-punk… Une combustion de genres musicaux, une forme de surréalisme pour les oreilles. Leurs derniers albums sont sortis sur Diagonal Records, label londonien mené par Powell, aux Editions Mego et sur le label italien Gang of Ducks.
https://shit-and-shine.bandcamp.com

+ Open Bar & Free Wifi (CH), transe expérimentale, techno en relief
En toute gratuité, Open Bar & Free Wifi s’appliquent à briser le sens commun des musiques électroniques dansantes. Toujours à un tempo un peu trop rapide ou un peu trop lent (par rapport à quoi?), le trio s’efforce de présenter toutes les sonorités possibles de leurs synthétiseurs analogiques. Une croisière all inclusive en compagnie d’une moitié de Zahnfleisch et de FSS.


samedi 14 octobre

And Also The Trees (UK) dark rock, post-punk

Issu de la scène post-punk anglaise des 80’s, remarqué à leurs débuts par The Cure et soutenu à la production de leur premier album par Lol Tolhurst, considéré par John Peel comme « trop anglais pour les Anglais », And Also The Trees compte aujourd’hui plus de trente ans de carrière et une quinzaine d’albums studio. Le style du groupe britannique évolue désormais dans des univers sombre, mélancolique et romantique, proches de ceux de Nick Cave, Tindersticks ou Scott Walker. Leurs compositions oscillent entre une instrumentation classique et intemporelle, et les textes poétiques et passionnés, marqués par la voix profonde du chanteur Simon Huw Jones, nous plongent dans une atmosphère intimiste et envoûtante, laissant une grande place à l’imaginaire.
http://www.andalsothetrees.co.uk

+ Arabelle & The Gallows Birds feat. Dejan (CH), folk-rock
De ses débuts il y a dix ans, qui épousaient la forme d’un folk-rock intimiste, à son nouveau répertoire clairement plus électrique et aux ambiances davantage contrastées, Arabelle a conservé l’essentiel de sa personnalité. Ses textes, souvent oniriques et imagés, expriment des émotions vraies et à fleur de peau, révélant son univers intérieur. Pour cette soirée, Arabelle & The Gallows Birds feront un concert spécial avec Dejan Gacond (écrivain, performeur, fondateur du projet A Kaleidoscope Of Nothingness).
https://arabellethegallowsbirds.bandcamp.com

+ A Kaleidoscope Of Nothingness, installation artistique
A Kaleidoscope Of Nothingnesses est une imbrication entre le texte et l’image, née de la rencontre entre Kit Brown et Dejan en 2009 dans un atelier parisien. Une réponse à l’infini, une interrogation d’un art pris dans une réalité l’englobant, une juxtaposition de signes sur un vide à peine signifié… Ne sachant jamais si l’on traite du corps de la réalité ou de la réalité du corps. Une oscillation entre le côté figé des choses représentées (des mots, des corps photographiés, des corps écrits, des photos de mots) et le cadre fluide dans lequel elles évoluent. Ce que l’on fixe et ce qui traverse… ce que l’on crée et ce qu’il en reste…
http://kaleidoscope-dejan.blogspot.ch


vendredi 20 octobre

Red Brick Chapel label night : Long Tall Jefferson (CH) + Rio ft. Jon Hood (CH) + Red Brick DJs Folk, pop, electro

Soirée dédiée au label indépendant RED BRICK CHAPEL, géré collectivement par une trentaine de jeunes musiciens établis principalement à Lucerne et Zurich. L’infatigable songwriter LONG TALL JEFFERSON, fondateur du label, ouvrira les feux avec sa musique folk légère et captivante. Puis RIO, projet solo du multiinstrumentiste Mario Hänni, prendra le relais avec sa pop électronique sensuelle et accrocheuse. Il sera rejoint sur scène par les musiciens de Jon Hood, groupe dont il fait parti depuis une année et qui vient de sortir un premier album. Les membres du collectif prendront ensuite place derrière les platines!
https://www.redbrickchapel.ch


mercredi 25 octobre

Robedoor (Hands In The Dark Records, Not Not Fun – US), drone, industrial, dark electronic

Ode massive, dense, industrielle, sauvage, brumeuse et primitive au soleil noir, Robedoor, projet des faux frères Alex et Britt Brown (co-fondateur de Not Not Fun) progresse sur un territoire post-apocalyptique où le soleil n’est plus. Après avoir déjà balayé le Bourg d’un souffle puissant et glacial en 2013, puis en 2014, le duo revient avec un nouvel album, « New Age Sewage », sorti ce printemps sur Hands In The Dark Records. Une nouvelle odyssée encore plus sombre et viscérale que les précédentes, qui prend la forme d’un rituel chaotique lors duquel se confondent explorations droniques, riffs lugubres, nuages synthétiques saturés et hurlements distortionnés.
https://robedoor.bandcamp.com

+ Chicaloyoh (Shelter Press – FR), psych haunted folk
Chicaloyoh est le projet solo d’Alice Dourlen, territoire sonore de recueillement intimiste où guitare décharnée, nappes de synthés et percussions aux sonorités lointaines forment des ambiances tour à tour minimalistes ou plus denses. Une voix hantée, profonde et vaporeuse (sorte de Nico désincarnée), magnifiquement portée par des expérimentations synthétiques et des rythmiques psychédéliques.
https://chicaloyoh.bandcamp.com


jeudi 26 octobre

White Wine (US/DE), alternative pop, art rock

Joe Haege, multi-instrumentiste extravagant et showman exceptionnel, est une figure de la scène indé de ces vingt dernières années. Avec toujours le même mordant, l’Américain a su se réinventer sur chacun de ses projets : math-rock furieux avec 31knots, pop romantique avec Tu Fawning ou folk psyché avec The Dodos. Haege se concentre désormais surWhite Wine, sa nouvelle incarnation conçue à
la base comme une sorte de catharsis musicale, qui sort en septembre son troisième album, « Killer Brillance ». Un album de pop indé débridée, tour à tour élégante et négligée, parfois les deux en même temps, sur laquelle se greffe un rock à l’énergie brute et délurée.
http://www.whitewinemusic.com


samedi 28 octobre

Ko Shin Moon (Akuphone – FR), tour du monde électronique

Mêlant compositions instrumentales et digitales, sonorités électroniques contemporaines et musiques traditionnelles, KO SHIN MOON brouille les frontières. Bande son d’une traversée patchwork, le premier LP du groupe transporte vers une succession de territoires hybrides, de paysages sonores fantasmés, de collages bigarrés. Le temps d’un break, renversant l’écoute analogique dans la synthèse digitale, ce drôle de duo transforme l’auditeur en danseur sur un acide algérien, un belly dance électrique, du psyché grec, de la disco turque, de la trap libanaise, de la dance thaïe ou du shoegaze laotien. https://akuphone.bandcamp.com/album/ko-shin-moon-2

+ Systeme 8 (CH), synth wave, lazy house, heavy dream
Systeme 8 est un projet de salon, intime, perché et dilettantiste, emmené par Adri et Marie. Pour cette raison, bien dosé, le duo propose une excursion qui facilite l’accès au Nirvana et favorise les karmas bienfaisants, légèrement acide à l’épiderme mais doux à l’ouïe.
https://soundcloud.com/systeme8

+ Akuphone, DJ set global pop & folk music
Lancé en 2015, Akuphone est un label indépendant basé à Paris qui se consacre essentiellement à la « rare global pop & folk music » du début des années 50 à la fin des années 80. Fondateur du label, Fabrice Géry (alias Cheb Gero) est un collectionneur et un passionné de musique. Après avoir été disquaire pendant de nombreuses années, c’est dans un esprit « archives » et animé par un désir d’ « explorer le monde en musique » qu’il lance Akuphone. Dans une approche relevant de l’archéologie musicale, il cherche à mettre en lumière le travail d’artistes, musicien.ne.s, chanteurs et chanteuses qui, dans les pays dits occidentaux, sont méconnu.e.s ou tombé.e.s dans l’oubli.  https://akuphone.com

 

Billetterie en ligne sur http://www.petzitickets.ch