Martina Hoffmann, Universal Mother, 2015, oil on canvas, 86 x 76 cm

L’artiste Martina Hoffmann présentera l’exposition « Transmutations » lors du vernissage le samedi 21 avril à 16h. L’exposition qui durera jusqu’à octobre 2018.


« La transmutation est le fait qu’un corps ou que l’esprit change de substance, passant d’une ‘nature inférieure’ à une ‘nature noble’, cela grâce à des opérations techniques (alchimiques) et/ou spirituelles (initiatiques). » (Principe alchimique)

Cette exposition emmène le spectateur dans un vaste voyage à travers d’autres mondes et les paysages intérieurs de Martina Hoffmann et Robert Venosa, ce dernier étant décédé en 2011.

Elle est répartie en trois galeries : la première représente le travail antérieur de Martina Hoffmann qui a été inspiré par les pratiques chamaniques avec des plantes sacrées, médicinales dans la forêt amazonienne. Ces images sont exécutées dans un style symbolique plutôt coloré qui sont ses interprétations de puissantes visions d’Ayahuasca, telles que vécues dans les rituels indigènes d’Amérique du Sud.

La deuxième galerie montre ses peintures plus récentes qui ont été créées dans des tons plus sombres, reflétant l’expérience personnelle de l’artiste avec « l’ombre », à savoir la perte et le chagrin.

L’art de Martina Hoffmann est résolument féminin et place l’humain et sa confrontation avec « l’autre » dans un cosmos intime où la conscience de notre connexion à la matrice universelle nous permet de découvrir les outils de guérison et de transmutation.

Ses expériences extatiques, mais aussi ses réflexions subtiles sur notre place dans l’univers, elle les retranscrit dans un style réaliste où le fantastique côtoie le sacré.

Above: Robert Venosa, Astral Circus, 1976-78, oil on masonite, 90 x 115 cm

La troisième galerie d’exposition montre une sélection d’œuvres du regretté Réaliste Fantastique, Robert Venosa. Représentant les différentes périodes de son parcours artistique, ils vont de son travail originel sur les plans astraux lumineux et cristallins, à travers des paysages d’autres mondes, à ses visions hypnotisantes d’Ayahuasca.

L’exposition « Transmutations » montre la co-inspiration que les deux artistes ont appréciée durant leurs 30 années de complicité et la compréhension spirituelle mutuelle qu’ils partagèrent. Également, elle explore la nature mystérieuse et essentielle de la conscience, exprimée en énergie, qui existe dans tous les êtres vivants.

Plus d’infos sur hrgigermuseum.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.